PORT-ROYAL GRAMMAIRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De 1644 à 1660, Claude Lancelot, professeur aux Petites Écoles de Port-Royal des Champs rédige une série de grammaires (latine, grecque, italienne, espagnole) qui instaurent une importante réforme dans l'enseignement des langues et entraîneront un grand bouleversement épistémologique. Jusqu'alors les manuels d'enseignement des langues énonçaient les règles de grammaire et les illustraient d'exemples, mais règles et exemples étaient formulés dans la langue à enseigner. L'élève devait apprendre la règle de grammaire dans la langue même que cette règle décrivait et que l'exemple appuyait. Avec les grammaires de Lancelot on distingue langue d'enseignement et langue à apprendre. L'élève aura pour langue d'enseignement sa langue maternelle et c'est celle-ci qui décrira les caractères, les éléments, les règles de la langue à apprendre. Les exemples sont, bien entendu, dans la langue à apprendre, mais la règle qu'ils illustrent, le commentaire qui les suit sont formulés dans la langue naturelle. Cette démarche pédagogique se fondait sur la raison qu'il est plus aisé d'aller progressivement par le connu vers l'inconnu que d'entrer sans délai dans un univers auquel on est sourd. Mais cela suppose que l'on s'attache moins aux formes et aux usages de la langue telle qu'elle se réalise qu'aux principes généraux qui la gouvernent ; qu'on peut pénétrer cet ensemble de principes peu à peu, la langue naturelle fonctionnant comme métalangue, par rapport à la langue à apprendre. C'est du même coup reconnaître à la langue deux niveaux : un niveau apparent, celui de la langue parlée, réalisée dans sa complexité de mots, d'usages, qui constituent en quelque sorte son aspect sensible et un autre niveau, non apparent, celui des principes qui régissent son fonctionnement et permettent de la décrire. L'utilisation d'une langue A pour décrire une langue B fait plus que rénover la pédagogie, elle institue la langue en objet de savo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PORT-ROYAL GRAMMAIRE DE  » est également traité dans :

GRAMMAIRE GÉNÉRALE ET RAISONNÉE, Antoine Arnauld et Claude Lancelot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 785 mots

Antoine Arnauld (1612-1694) est l'un des chefs de file du jansénisme, qui fut l' adversaire à la fois des Jésuites et des mouvements protestants. En France, ce courant dissident du catholicisme a son centre intellectuel à Port-Royal. Arnauld est l'auteur, avec Claude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-generale-et-raisonnee/#i_6494

BEAUZÉE NICOLAS (1717-1789)

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 280 mots

Né à Verdun, Beauzée s'attache d'abord aux sciences et aux mathématiques avant de s'intéresser à la grammaire. Lorsque Dumarsais meurt en 1756, Beauzée lui succède à la rédaction des articles de grammaire de l' Encyclopédie . Il publie en 1767 sa Grammaire générale ou Exposition raisonnée des éléments nécessaires pour servir à l'étude de toutes les langues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-beauzee/#i_6494

DISCOURS PARTIES DU

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 602 mots

L'étude systématique des différences portant sur les éléments (« parties ») mis en jeu dans le langage réalisé (« discours ») a été entreprise il y a fort longtemps par les grammairiens. C'est déjà pour les Indiens un début d'inventaire structural que d'inventorier le verbe, le nom, les prépositions et les particules. En Grèce, pour Aristote, « l'élocution se ramène tout entière aux parties suivan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parties-du-discours/#i_6494

DUCLOS CHARLES PINOT (1704-1772)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 431 mots

Écrivain breton, né et mort à Dinan, très récemment sorti de l'oubli parce qu'on a pu voir dans son Commentaire sur la Grammaire générale et raisonnée de Port-Royal (publié en édition posthume) une des sources principales de l' Essai sur l'origine des langues de J.-J. Rousseau (cf. J. Derrida, De la grammatologie , Paris, 1965), D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-duclos/#i_6494

EXTENSION & COMPRÉHENSION, logique

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 443 mots

Distinction introduite par la Logique de Port-Royal et portant sur les idées universelles : « J'appelle compréhension de l'idée les attributs qu'elle enferme en soi, et qu'on ne peut lui ôter sans la détruire, comme la compréhension de l'idée du triangle enferme extension, figure, trois lignes, trois angles, et l'égalité de ces trois angles à deux droi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extension-et-comprehension-logique/#i_6494

GRAMMAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 8 566 mots

Dans le chapitre « Grammaire et linguistique »  : […] La grammaire a très tôt affronté la question de son statut de science. En effet, même quand elle entend se borner à des fins essentiellement pratiques, elle souhaite présenter des règles claires et efficaces ; c'est ce qu'elle appelle traditionnellement la doctrine . Pour ce faire, il lui est toujours apparu qu'elle avait intérêt à se présenter comme une théorie, la plus rig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire/#i_6494

SOUS-JACENTE STRUCTURE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 292 mots

Aussi bien la Grammaire de Port-Royal que, plus tard, celle de Du Marsais ont reconnu la nécessité d'une description psychologique portant sur le passage des opérations prédicatives, porteuses d'un contenu sémantique, aux « constructions » réalisées dans l'énoncé terminal. Si ces dernières ne concernent que les phénomènes physiques de la parole, elles ne correspondent qu'app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-sous-jacente-linguistique/#i_6494

Pour citer l’article

Michel BRAUDEAU, « PORT-ROYAL GRAMMAIRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-de-port-royal/