GOUVERNAIL D'ÉTAMBOT

Développé en Occident à partir du xiiie siècle, connu en Baltique et en Perse dès le début du xie siècle, le gouvernail d'étambot est d'origine incertaine, la Perse ayant pu constituer un relais entre la Chine et l'Occident. Remplaçant la rame de gouverne latérale, le gouvernail, fixé à l'arrière et dans l'axe du navire sur une tige métallique rivée sur la pièce forte que constitue l'étambot, permet de mieux diriger la marche du navire. Il constitue donc une avancée majeure dans la maîtrise de la navigation, puisqu'il permet de mieux contrôler la route suivie. Même si les dérives latérales survécurent longtemps sur les bateaux hollandais qui devaient manœuvrer dans les eaux sinueuses et dangereuses de l'embouchure du Rhin, le gouvernail d'étambot, orienté par une barre franche puis par une roue, permit un accroissement de la taille des navires, tels que les caravelles et les galions qui allaient conquérir le Nouveau Monde.

Nef médiévale

Nef médiévale

photographie

Navire transportant des hommes d'armes, équipé d'un gouvernail d'étambot fixé à l'arrière de la coque. Enluminure extraite du Psautier de Luttrell, réalisé en Angleterre vers 1340. British Library, Londres. 

Crédits : British Library/ AKG

Afficher

—  Alain BOULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur d'État en histoire maritime

Classification

Pour citer l’article

Alain BOULAIRE, « GOUVERNAIL D'ÉTAMBOT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouvernail-d-etambot/