GIRODET (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La magistrale rétrospective Girodet, 1767-1824, tenue au musée du Louvre du 22 septembre 2005 au 2 janvier 2006, avant de gagner, légèrement modifiée, l'Art Institute de Chicago, le Metropolitan Museum de New York, puis le musée des Beaux-Arts de Montréal, a remporté à Paris un succès public mérité mais inattendu, l'artiste n'étant vraiment connu que des spécialistes. Elle a permis de le replacer parmi les peintres les plus inventifs et singuliers d'une époque riche en mutations : celle où, de la fin de l'Ancien Régime à la Restauration, est née la France du xixe siècle.

Le parcours de l'exposition avait été mûrement réfléchi par son commissaire, Sylvain Bellenger. La rotonde à l'entrée mettait en valeur un des tableaux majeurs de l'artiste, La Révolte du Caire (1810), peu visible habituellement car conservé au musée de l'Histoire de France à Versailles, et constituant donc un choc esthétique pour la majorité des visiteurs. Il s'agissait là d'une entorse spectaculaire au principe d'un itinéraire fondé sur la chronologie, des débuts de Girodet dans l'atelier de Jacques Louis David, en 1785, jusqu'à l'ultime chef-d'œuvre, Pygmalion et Galatée (1819), récemment acquis par le Louvre. Il était ainsi possible de mesurer l'impact de l'enseignement du maître, aboutissant, après plusieurs essais infructueux, au prix de Rome remporté par Girodet en 1789, avant d'être confronté à ses deux premiers grands formats, le célébrissime Sommeil d'Endymion (1791, Louvre) et, beaucoup moins connu, Le Christ mort soutenu par la Vierge (1789, église Saint-Victor, Montesquieu-Volvestre). Comme Une scène de déluge et Les Funérailles d'Atala (1806 et 1808, Louvre), ces deux tableaux bénéficiaient d'une salle à part, présentés seuls, avec une esquisse ou deux dessins préparatoires, ce qui permettait à la fois de souligner l'importance de ces œuvres et de provoquer la réflexion du spectateur. Les années de Girodet à l'Académie de France à Rome, puis à Naples, avant son retour en Franc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « GIRODET (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/girodet/