NANINO GIOVANNI MARIA (1543 ou 1544-1607)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteur, pédagogue, maître de chapelle et compositeur italien, né en 1543 ou 1544 à Tivoli, dans les États pontificaux, mort le 11 mars 1607 à Rome, Giovanni Maria Nanino (parfois orthographié Nanini) est l'une des plus importantes figures de la musique européenne de la fin du xvie siècle.

Après avoir étudié le chant et la composition – il fut peut-être élève de Giovanni Pierluigi da Palestrina à Rome – Giovanni Maria Nanino occupe la charge de maître de chapelle dans plusieurs grandes églises romaines, notamment, vers 1567, à Sainte-Marie-Majeure, où il aurait succédé à Palestrina. En 1575, il est nommé chef des chœurs de Saint-Louis des Français. En 1577, il abandonne ces deux charges pour devenir ténor au sein des chœurs de la chapelle Sixtine, qu'il dirigera à plusieurs reprises à partir de 1586.

Professeur remarquable, Giovanni Maria Nanino est crédité, avec son frère cadet Giovanni Bernardino Nanino (1560 env.-1623), de la fondation de la première école publique de musique de Rome dirigée par des Italiens. Il donnera des leçons à beaucoup de compositeurs qui s'affirmeront dans la première moitié du xviie siècle, parmi lesquels Gregorio et Domenico Allegri, Vincenzo Ugolino, Antonio Cifra, Domenico Massenzio, Paolo Agostino, Felice Anerio et Antonio Brunelli. Compositeur de musique profane et de musique sacrée, Nanino a notamment publié trois livres de madrigaux à cinq voix (Venise, 1579, 1581, 1586) et un livre de canzonettas à trois voix (Venise, 1593) ; il est l'auteur d'une messe « Vestiva i colli », d'un recueil d'une vingtaine de motets de 3 à 5 voix (Venise, 1586), de cinq Lamentations. Si ses madrigaux figurent parmi les plus beaux et les plus originaux de son temps, ses pièces de musique sacrée – où s'affirme sa maîtrise du contrepoint – seront rapidement éclipsées par celles de Palestrina.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« NANINO GIOVANNI MARIA (1543 ou 1544-1607) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-maria-nanino/