GURALNIK GERALD (1936-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le physicien Gerald Guralnik fut l’un des six scientifiques qui postulèrent en 1964 qu’une particule hypothétique (appelée particule de Higgs) est la particule élémentaire, ou boson, qui donne à toutes les particules subatomiques élémentaires une masse du fait de ses interactions avec elles. Le 4 juillet 2012, des scientifiques travaillant avec le grand collisionneur de hadrons au Cern (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) annoncèrent qu’ils avaient détecté un signal intéressant provenant probablement d’un boson de Higgs d’une masse de 125-126 giga-électronvolts (milliards d’électronvolts ; GeV). Cette annonce fut confirmée en mars 2013. En octobre de la même année, le physicien britannique Peter Higgs et son collègue belge François Englert (qui avait également proposé une description du mécanisme de Higgs) partagèrent le prix Nobel de physique. Gerald Guralnik et les trois autres scientifiques impliqués dans les recherches initiales (Carl Hagen, Tom Kibble et Robert Brout) furent regrettablement exclus du prix, qui n’a jamais récompensé plus de trois personnes à la fois et n’a jamais été attribué à un défunt.

Gerald Guralnik naît le 17 septembre 1936 à Cedar Falls, dans l’Iowa. Alors qu’il est encore étudiant au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.), il fait la connaissance (1955) de Hagen. Après avoir obtenu un bachelor au M.I.T., il reçoit un doctorat (1964) de l’université Harvard, avec une thèse concernant la rupture de symétrie (un phénomène dans lequel la symétrie fondamentale des lois de la physique est brisée). Après s’être vu accorder une bourse de la National Science Foundation, il commence à travailler à l’Imperial College de Londres, avec Hagen et Kibble. Par la suite, il enseigne (1967-2014) à l’université Brown, à Providence. En 2010, il est le co-récipiendaire du prix J. J. Sakurai pour « l’élucidation des propriétés de la brisure spontanée en théorie de jauge et du mécanisme de la génération uniforme des masses de bosons vecteurs ». Il s’éteint le 26 avril 2014 à Providence.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« GURALNIK GERALD - (1936-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-guralnik/