VAJDA GEORGES (1908-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Orientaliste d'une remarquable érudition, historien de la théologie et de la philosophie juives médiévales, Georges Vajda a formé deux générations de professeurs, de chercheurs et de rabbins français et étrangers, en ciselant une œuvre dont la forme et l'esprit ont porté à sa maturité la science du judaïsme en France.

L'encyclopédisme de Georges Vajda, la connaissance qu'il avait de plusieurs langues, la curiosité qu'il manifesta pour des textes inédits et pour des horizons jusque-là négligés voire méprisés se déployèrent sous le signe de l'exigence et de la liberté. Dans sa personnalité, ses méthodes de travail, son enseignement, il n'était que vigueur, rigueur, voire raideur. Mais les domaines qu'il cultiva dans les littératures médiévales hébraïque et arabe correspondaient souvent à ses goûts et à son plaisir. Ce savant avait le souci d'enseigner et de préparer à la recherche, ainsi que la patience de supporter l'inexpérience de ses élèves. Sans négliger lui-même les études talmudiques, noyau dur de toute science juive possible, il donna droit de cité, en France, non seulement à la philosophie et à la pensée d'Israël en général, mais aussi à la connaissance de la Kabbale, qui, avant lui, était la proie de spéculations voisines parfois du charlatanisme et dont il montra les liens avec la philosophie, ainsi qu'à celle du karaïsme, qui jusqu'alors était semblablement négligé par la Wissenschaft des Judentums.

Georges Vajda se livrait rarement, et ses proches mêmes connaissent mal son enfance et son adolescence. Né à Budapest, il y étudia dans le prestigieux séminaire rabbinique, où il eut pour maître Bernard Heller, qu'il évoquait fréquemment. Venu très jeune en France, en 1928, il étudia les lettres classiques à la Sorbonne et le persan ainsi que le turc à l'École des langues orientales. Il commença, en 1936, à enseigner au séminaire israélite de France et, en 1937, à donner des conférences à l'École pratique des hautes études. En 1940, il créa les sections d'arabe et d'hébreu à l'Institut de recherche et d'histoir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études émérite à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)
  • : docteur en théologie, docteur en histoire de la philosophie, docteur d'État ès lettres, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Gérard NAHON, Charles TOUATI, « VAJDA GEORGES - (1908-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-vajda/