SCHAPIRA GEORGES (1912-2003)

Georges Schapira, fondateur de l'école française de pathologie moléculaire humaine, est né à Paris le 12 août 1912 de parents émigrés de Russie. Il fit ses études de médecine à Paris où il passa brillamment l'internat des hôpitaux, et commença des études de biochimie dans le laboratoire de Michel Polonovski. Mobilisé en 1939, prisonnier, puis victime des lois raciales de Vichy, il dut interrompre ses études et se réfugier à Lyon où il fut accueilli et protégé par le biochimiste Gabriel Florence. Chez celui-ci, il effectua ses premiers travaux sur la chimie de l'adrénaline et de ses dérivés. Après un doctorat en médecine (1941) et un doctorat ès sciences (1946) il fit une carrière de biochimiste à la faculté de médecine de Paris, où il devint successivement maître de conférences-agrégé de biochimie, puis professeur, premier titulaire de la chaire de chimie pathologique (1958). Il créa le laboratoire de biochimie médicale affilié à la clinique pédiatrique de l'hôpital des Enfants-Malades à Paris, puis, en 1968, il fonda au C.H.U. Cochin de Paris, l'Institut de pathologie moléculaire qu'il dirigea jusqu'en 1984.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le pédiatre Robert Debré trouva en Georges Schapira, qui avait été son interne, la personnalité qu'il cherchait pour implanter à l'hôpital une recherche biochimique centrée sur la pathologie pédiatrique. Celui-ci se mit à la tâche dans un esprit totalement novateur, car il fut le premier en France à faire entrer la biologie moléculaire, alors naissante, dans des programmes de recherche médicale. Déjà l'analyse de certaines anémies héréditaires avait permis de jeter les bases de la future médecine moléculaire, avec la découverte d'une hémoglobine anormale dans l'anémie falciforme (L. Pauling, 1952) et celle d'un défaut enzymatique touchant la glucose-phosphate déshydrogénase (G6PD) dans l'intolérance à la primaquine (P. Carson et al., 1956).

C'est dans ce contexte que Georges Schapira et le noyau de ses premiers collab [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur émérite à la faculté Cochin, université de Paris-V, médecin honoraire à l'hôpital Cochin

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude KAPLAN, « SCHAPIRA GEORGES - (1912-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-schapira/