SHEARING GEORGE (1919-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pianiste, arrangeur, chanteur et compositeur britannique de jazz, George Shearing, à qui l'on doit le standard Lullaby of Birdland, a su conquérir un vaste public et acquérir la reconnaissance de ses pairs grâce à sa prodigieuse créativité, à sa technique de jeu hors pair et à ses talents d'orchestrateur.

Né aveugle, le 13 août 1919, à Londres, Albert George Shearing se destine très tôt au piano, ce qui le conduira à partager l'affiche avec les meilleurs musiciens de swing de son temps. En 1946, lorsqu'il effectue son premier voyage aux États-Unis, il est déjà l'un des artistes phares du jazz britannique. En 1947, il quitte sa terre natale pour s'établir à New York, où, après avoir évolué dans diverses formations, il fonde The George Shearing Quintet. Adepte du block chord permettant de jouer les mélodies en accords (ici, piano-vibraphone-guitare), George Shearing insuffle à sa formation une couleur sonore enveloppante toute particulière, qui contraste avec l'énergie débridée du be-bop. Sa technique pianistique qui consiste à souligner la mélodie en ajoutant une quinte supplémentaire fera ultérieurement école sous le nom de Shearing voicing. Cette nouvelle musicalité lui vaut de figurer parmi les musiciens de jazz les plus appréciés de l'époque. On doit au George Shearing Quintet une série d'enregistrements de standards de jazz qui font date, en particulier le célèbre September in the Rain (1949). Le quintette travaille avec des interprètes de la stature de Peggy Lee (Beauty and the Beat !, 1959), Nancy Wilson (The Swingin's Mutual !, 1961), Wes Montgomery, Buddy Montgomery et Monk Montgomery (George Shearing and the Montgomery Brothers, 1961) ou Nat King Cole (Nat King Cole Sings / George Shearing Plays, 1962). Sur les centaines de thèmes dont il est l'auteur, le standard de jazz Lullaby of Birdland, composé en 1952 en hommage au célèbre club de jazz new-yorkais éponyme, constitue son plus grand succès.

À partir de 1979, George Shearing se produit pour l'essentiel comme pianiste soliste, souvent accompagné toutefois par un bassiste. Il lui arrive également de s'associer à d'autres artistes, comme le guitariste Jim Hall ou encore le chanteur Mel Tormé. Shearing ne dédaigne pas non plus quelques incursions dans le répertoire classique.

Son autobiographie, Lullaby of Birdland, co-écrite avec Alyn Shipton, est publiée en 2004 (Continuum, New York). En 2007, George Shearing est fait chevalier par la reine Elizabeth II d'Angleterre. Il meurt le 14 février 2011, à New York.

—  John LITWEILER

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

John LITWEILER, « SHEARING GEORGE - (1919-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-shearing/