GREEN GEORGE (1793-1841)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien anglais, né et mort à Sneinton (près de Nottingham). George Green, à travers sa recherche d'une formulation mathématique de la théorie de l'électricité statique et du magnétisme, est le créateur de la théorie du potentiel. Boulanger de son métier, il s'initia seul aux mathématiques, principalement en lisant les mémoires de Poisson, et peut-être cela explique-t-il la très grande originalité de son approche des phénomènes physiques. À l'âge de quarante ans, il entra à l'université de Cambridge, où il soutint sa thèse en 1837. Il fut élu membre du Caius College de Cambridge en 1839.

En 1828, Green publia à compte d'auteur An Essay on the Application of Mathematical Analysis to the Theories of Electricity and Magnetism, qui passa inaperçu du monde mathématique jusqu'à sa réédition par lord Kelvin, en 1846, dans le Journal für Mathematik. On y trouve la formule de Green, ainsi que la fonction de Green (ainsi dénommée par Riemann) qui est devenue un des concepts fondamentaux de la théorie des équations aux dérivées partielles ; c'est dans ce mémoire qu'apparaît pour la première fois le terme « potentiel », et Green n'hésite pas à considérer des potentiels dans des espaces à n dimensions. En 1832 et 1833, Green publia des articles sur les lois de l'équilibre des fluides, sur les lois de l'attraction dans un espace n-dimensionnel (où il introduit les fonctions appelées de nos jours ultrasphériques) et sur le mouvement d'un fluide agité par les vibrations d'un ellipsoïde (où l'on peut voir la première utilisation du principe de Dirichlet). Mentionnons enfin un écrit de 1837 sur la propagation, où il utilise des techniques d'approximation de solutions d'équations différentielles.

—  Jean-Luc VERLEY

Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-VII

Classification

Pour citer l’article

Jean-Luc VERLEY, « GREEN GEORGE - (1793-1841) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-green/