ORTA GARCIA DE (1499 ou 1501-1568)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chanvre indien médicinal

Chanvre indien médicinal
Crédits : Antoine Colin/ Bibliothèque national du Portugal  (<a title="Crédit" href="http://purl.pt/16423" rel="noopener" target="_blank">http://purl.pt/16423</a>)

photographie

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)
Crédits : Historical Medical Library

photographie


Garcia de Orta (ou da Orta), né à Castelo de Vide au Portugal en 1499 (ou en 1501) et mort à Goa en Inde en 1568, est un médecin portugais connu pour un traité de médecine tropicale à base de plantes.

Chanvre indien médicinal

Chanvre indien médicinal

photographie

L'œuvre majeure de Garcia de Orta serait restée inconnue sans la traduction en latin qu'en a fait Charles de l'Écluse (Carolus Clusius) en 1567 (publié en 1574). Orta incorpore à la pharmacopée de son pays d'origine, le Portugal, des plantes et préparations d'origine indienne ou perse, dont... 

Crédits : Antoine Colin/ Bibliothèque national du Portugal  (<a title="Crédit" href="http://purl.pt/16423" rel="noopener" target="_blank">http://purl.pt/16423</a>)

Afficher

Formé à Salamanque en Espagne, converti au catholicisme, son origine juive détermine très largement sa vie. De retour à Lisbonne en 1526, il devient médecin du roi Jean III mais, sans doute parce qu'il est marrane, quitte le Portugal en 1534 pour les Indes portugaises afin de fuir l'Inquisition. Cette dernière le rattrapera après sa mort puisque son corps est exhumé et brûlé en 1580.

En Inde, Garcia de Orta noue de nombreuses relations avec des nobles locaux et avec leurs médecins. Il prend alors connaissance de l'étendue des médecines indienne et moghole. Il rassemble ces informations dans un traité publié à Goa en 1563, Colóquios dos simples e drogas e cousas medicinais da India, e assi dalgumas frutas achadas nella, onde se tratam algumas cousas tocantes a medicina pratica, e outras cousas boas pera saber (« Colloques sur les simples, les drogues et les produits médicinaux de l'Inde ainsi que sur quelques fruits, où sont traités quelques faits de la médecine pratique et autres choses bonnes à savoir »). Ce titre programmatique correspond au premier ouvrage européen sur la médecine indienne et fait écho à d'autres livres du même esprit publiés au Portugal ou en Espagne sur les plantes médicinales d'Amérique.

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)

photographie

Page de titre de l'ouvrage intitulé Colóquios dos simples, qui rassemble pour la première fois pour un lectorat occidental les connaissances des médecins indiens. 

Crédits : Historical Medical Library

Afficher

Sur les cinquante-huit colóquios, quarante-cinq traitent des plantes médicinales (les simples), les autres abordent diverses singularités des Indes. Le texte se présente sous forme d'un dialogue – d'où son nom – avec le docteur Ruano et le poète Luís de Camões. La première poésie de ce dernier est d'ailleurs publiée dans les Colóquios, ce qui atteste de la proximité du médecin avec le poète. La partie improprement appelée « botanique » comprend des descriptions précises de diverses plantes et de leurs usages, et consacre beaucoup d'espace à la réfutation des erreurs antérieures. Ce texte serait tombé dans l'oubli sans la traduction en latin qu'en a fait le botaniste Charles de l'Écluse (Carolus Clusius) en 1567 et qui paraît en 1574. La traduction connaît cinq éditions, ce que l'on peut tenir pour un grand succès de librairie, et on la retrouve dans les bibliothèques de toute l'Europe, à la curieuse exception du Portugal qui ne voit la réédition de l'ouvrage portugais qu'en 1872. Une nouvelle traduction française, Colloques des simples et des drogues de l'Inde, est disponible depuis 2004 chez Actes Sud.

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « ORTA GARCIA DE (1499 ou 1501-1568) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/garcia-de-orta/