DAUBRÉE GABRIEL AUGUSTE (1814-1896)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géologue français né à Metz et mort à Paris. Après la soutenance de sa thèse (Phénomènes calorifiques du globe terrestre), Gabriel Daubrée enseigne la géologie à la faculté des sciences à Strasbourg. Ses premières recherches portent surtout sur des problèmes de métallogénie. La deuxième édition du Voyage métallurgique en Angleterre, de Dufrenoy et Élie de Beaumont, reprend des extraits de son importante note sur « Les Filons métallifères du pays de Cornouailles ».

En 1841, certains faits observés en Saxe lui permettent de confirmer son hypothèse, née en Cornouailles : il publie une note, « Minerais d'étain », dans les Annales des mines, qui met l'accent sur la présence et l'abondance de minéraux fluorés et borés au sein des roches encaissant les veines stannifères. Il associe bore et fluor à l'étain et tente de vérifier cette parenté expérimentalement, suivant la voie ouverte par James Hall : c'est la naissance de la géologie expérimentale. Il publie le résultat de ses expériences dans les Annales des mines en 1849, dans un article intitulé « Sur la production artificielle de quelques espèces cristallines » : mise en évidence du rôle de la vapeur d'eau en tant qu'agent transporteur d'éléments volatils (théorie déjà énoncée par Élie de Beaumont en 1847), rôle prépondérant de ce transport dans le métamorphisme, premières synthèses de cristaux en laboratoire. Géologue de terrain, il achève en 1849 la carte géologique du Bas-Rhin au 1/80 000, suivie en 1862 de sa description géologique.

Devenu doyen de la faculté des sciences de Strasbourg, Daubrée continue ses études expérimentales et ses synthèses ; il innove en travaillant par voie humide, et publie en 1857 une note sur le rôle des vapeurs et des infiltrations thermales dans la genèse de roches cristallines ; il insiste sur la liaison étroite entre les anciens filons et les sources thermales actuelles.

Ces expériences aboutissent en 1860 à la publication dans les Annales des mines d'un mémoire « Sur le métamorphisme » où il met en avant le rôle essentiel de la vapeur d'eau dans la pétrogenèse ainsi que l'importance de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DAUBRÉE GABRIEL AUGUSTE (1814-1896)  » est également traité dans :

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Ce sont des minéraux – éléments natifs comme le cuivre, l'or – qui ont été les premiers métaux utilisés par l'homme. En particulier, le cuivre a ouvert l'ère des métaux avec l'âge du cuivre ou Chalcolithique (vers 6000 av. J.-C.). Aristote divisa en deux classes le monde minéral : les métaux et les « fossiles » (roches et minéraux non métalliques). On trouve ensuite les travaux des naturalistes ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_39246

SCHISTES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 168 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La schistosité »  : […] Le terme « schistosité » a une signification structurale et non génétique. C'est dire que le feuilletage peut être dû à différentes causes. L'une d'elles est simplement l'alternance de lits très fins pélitiques et micacés, lors de la sédimentation (schistosité primaire). Mais, généralement, la schistosité se développe plus tardivement, au cours de l'orogenèse (schistosité secondaire ou diagénétiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schistes/#i_39246

Pour citer l’article

Myriam COHEN, « DAUBRÉE GABRIEL AUGUSTE - (1814-1896) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-auguste-daubree/