REINES FREDERICK (1918-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paterson (New Jersey) le 16 mars 1918, Frederick Reines est le fils d'émigrés russes. Après des études à l'institut de technologie Steven, puis à l'université de New York où il soutint sa thèse en physique nucléaire théorique en 1944, il rejoignit le groupe théorique du projet Manhattan à Los Alamos. Il resta quinze ans dans ce laboratoire et y étudia de nombreux effets des explosions nucléaires.

À partir de 1951, il se consacra à la vérification expérimentale de l'existence du neutrino, particule énigmatique dont Wolfgang Pauli avait prévu l'existence vingt ans plus tôt. Pour découvrir le neutrino et signer son passage fort discret, il fallait installer des détecteurs sensibles dans un flux considérable de particules, donc près d'une source intense de radioactivité. Après avoir envisagé de profiter des explosions des bombes atomiques dans le désert du Nouveau-Mexique, Reines décida d'utiliser les réacteurs expérimentaux, prototypes des centrales nucléaires actuelles.

Avec son collaborateur Clyde Cowan (1919-1974), ils installèrent en 1953 leur détecteur à neutrinos à proximité du réacteur de Hanford, dans l'État de Washington, sur la côte ouest des États-Unis, puis, trois ans plus tard, à Savannah River en Caroline du Sud. Son principe était d'utiliser la réaction inverse de la désintégration β, celle où le choc d'un (anti)neutrino avec un proton donne naissance à un positon (l'antiparticule de l'électron) et à un neutron. La détection subséquente de ces produits était permise par la récente mise au point de liquides organiques scintillant au passage de particules chargées : positons ou particules secondaires émises lors de la capture du neutron par des protons environnants. Si les résultats de 1953 n'étaient pas complètement concluants, ceux qui furent obtenus en 1956 après quelque mille quatre cents heures d'exposition au flux radioactif ne laissaient plus aucun doute sur la réalité des neutrinos (en fait des antineutrinos). Cette découverte valut à Reines le prix Nobel de physique en 1995.

Frederick Reines est mort le 26 août 1998 à l'université de Californie d'Irvine.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  REINES FREDERICK (1918-1998)  » est également traité dans :

COWAN CLYDE L. Jr. (1919-1974)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 550 mots

Physicien et chimiste américain dont les travaux portent sur la physique nucléaire, la physique des particules et le rayonnement cosmique. Clyde L. Cowan commence par étudier la chimie à l'École des mines et de métallurgie du Missouri où il obtient le titre d'ingénieur-chimiste (1940). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est capitaine d'aviation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clyde-l-cowan/#i_85864

EXISTENCE DU NEUTRINO

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 106 mots
  •  • 1 média

L'existence du neutrino est proposée en 1930 par le physicien suisse d'origine autrichienne Wolfgang Pauli (1900-1958), pour sauvegarder le principe de conservation de l'énergie que les désintégrations radioactives β des noyaux atomiques ne semblaient pas respecter. Cette particule difficilement détectable, car elle interagit très peu avec la matiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/existence-du-neutrino/#i_85864

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] C'est en décembre 1930 que Wolfgang Pauli suggéra l'hypothèse du neutrino, pour préserver la théorie quantique du noyau en donnant une explication simple de certaines anomalies apparaissant dans la radioactivité β : spectre continu des électrons émis, violation de la conservation du spin et de la statistique associée. Le neutrino (symbole : ν) dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_85864

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « REINES FREDERICK - (1918-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-reines/