POMPON FRANÇOIS (1855-1933)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1855 à Saulieu, en Bourgogne, le sculpteur François Pompon accède brusquement à la gloire à l'âge de soixante-sept ans grâce à l'Ours blanc qu'il expose au Salon d'automne de 1922. Cette reconnaissance tardive du public couronne une carrière typique du xixe siècle, qui ne doit pas cacher des inventions plastiques originales, préfigurant certains traits de la sculpture moderne.

Originaire d'une famille d'artisans bourguignons, Pompon commence par être apprenti tailleur de pierre à l'âge de quinze ans, puis il entre comme élève à l'École nationale des arts décoratifs en 1875 et s'installe ainsi à Paris, où il vivra jusqu'à sa mort. Il présente ses premières sculptures, deux portraits, au Salon de 1879, puis il continue à y exposer au fil des années, sans acquérir une grande notoriété. Pompon doit par conséquent louer ses services de sculpteur-ornemaniste ou de praticien à de nombreux sculpteurs – Falguière, Dampt et Rodin entre autres. Dans ses souvenirs, il reconnaît notamment l'importance esthétique de son passage dans l'atelier de Rodin autour de 1890, atelier que fréquentent Camille Claudel et Bourdelle et plus tard Brancusi. Par la suite, Pompon devient le praticien presque exclusif du sculpteur René de Saint-Marceaux (1845-1915). Tout en étant ainsi pendant quatre décennies un artisan salarié mettant son habileté technique au service de statuaires célèbres, Pompon poursuit, dans ses moments de liberté, une quête artistique personnelle. Après ses portraits, il cherche à s'imposer en présentant au Salon des artistes français de 1888 une statue de Cosette grandeur nature. Malgré sa référence prestigieuse à Victor Hugo et son réalisme sentimental, cette création ne remporte pas plus de succès que ses autres œuvres antérieures à 1900.

L'intérêt du public et la reconnaissance de ses pairs ne commencent à se manifester qu'avec le choix des thèmes animaliers, qui occupent une part grandissante dans son travail à partir du début du xxe siècle. Ce goût pour les animaux s'inscrit dans une tradition sculpturale fort viva [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire et de théorie de l'art contemporain à l'université de Paris-VIII

Classification

Pour citer l’article

Paul-Louis RINUY, « POMPON FRANÇOIS - (1855-1933) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-pompon/