BON FRANÇOIS (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'histoire du roman a depuis longtemps décliné la liste des positions que l'écriture peut prendre devant le réel, en jouant de toutes les continuités, ruptures, fidélités et volte-face. François Bon, né en 1953, se trouve placé dans cet inconfort : vouloir formaliser et prolonger l'expérience de vivre dans l'écriture, c'est aujourd'hui se frayer un chemin étroit entre les grandes sommes engendrées par le génie universel (on lira à ce propos son Proust est une fiction, 2013), la masse des produits médiocres pourvoyeurs d'illusions paresseuses, et une littérature aventureuse qui saurait dire le présent. François Bon est fils d'institutrice. Très jeune, il tient des carnets à partir de sa découverte des écrivains surréalistes, puis s'éloigne de l'écriture pour plusieurs années. Technicien d'usine à l'étranger, il reprend conscience qu'elle lui est pourtant essentielle, et il engage une série de récits nombreux. Très vite, il apparaît comme un des plus brillants jeunes romanciers apparus dans les années 1980, il est aussi un des rares à prendre en considération l'avènement du numérique, notamment à travers les sites remue.net et Publie.net. Ses réflexions sur ce sujet ont paru dans Après le livre (2011).

L'univers de François Bon est une gigantesque machine cassée. Quelque chose, par à-coups, s'est brisé dans la seconde moitié du xxe siècle. L'aliénation par le travail, la peur et la vie gâchée (Sortie d'usine, 1982) se sont prolongées en des spectres plus redoutables encore. Les paysages industriels de Bombay, Moscou ou Vitry-sur-Seine sont les nécropoles de ce qui fut la classe ouvrière (Temps machine, 1993) ou de l'histoire assassinée (Berlin dans Calvaire des chiens, 1990). Les consciences se sont défaites dans leur impossible effort à se rejoindre (Parking, 1996), et les personnages authentiques sont ceux de la marge (Le Crime de Buzon, 1986). Quand la vie les a réunis pour un bref moment (Limite, 1985), ils s'en retournent à leur solitude, leur mort ou leur folie. Observateur aigu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BON FRANÇOIS (1953- )  » est également traité dans :

PROUST EST UNE FICTION (F. Bon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 993 mots

Tandis que se multiplient les commémorations du centenaire de la parution de Du côté dechez Swann, François Bon publie un livre au titre délicieusement ambigu, Proust est une fiction (Seuil, 2013). D’une façon lointainement oulipienne, l’ouvrage se présente sous la forme de cent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proust-est-une-fiction/#i_85830

ROMAN - Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 8 085 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les voix du réel »  : […] La présence du réel, que la littérature des années 1970 semblait désespérer de convoquer dans l'espace des livres, est redevenue suffisamment prégnante pour s'imposer au monde littéraire, d'autant que les systèmes de pensée qui ont cru pouvoir en rendre compte ont montré leurs limites. L'écriture s'en saisit au tournant des années 1980, d'abord sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-roman-francais-contemporain/#i_85830

Les derniers événements

14-26 août 2018 • Réactions aux accusations de pédophilie.

ces actes à la justice. Des évêques des diocèses concernés déclarent que ces comportements appartiennent au passé. Le 20, le pape François publie une lettre « au peuple de Dieu » dans laquelle il reconnaît la responsabilité de la communauté ecclésiale dans les actes de pédophilie — qualifiés d [...] Lire la suite

3-29 mai 2013 • France - Union européenneDélai accordé par la Commission européenne pour réduire le déficit budgétaire.

du travail, l'accélération de la libéralisation des services, l'amélioration de l'environnement des entreprises et la simplification de la fiscalité. La Commission salue le pacte de compétitivité présenté en novembre 2012 et la loi sur la sécurisation de l'emploi adoptée en mai 2013. Le président François [...] Lire la suite

1er-11 mai 2002 • FranceRéélection du président Jacques Chirac et formation du gouvernement.

présidentielle avec 82,21 p. 100 des suffrages contre 17,79 p. 100 des voix pour Jean-Marie Le Pen. Tandis que le premier bénéficie d'un bon report des voix des électeurs de gauche, le second peine à mobiliser au-delà de l'audience de l'extrême droite au premier tour. Le taux d'abstention, en forte [...] Lire la suite

2-24 mai 1995 • FranceÉlection de Jacques Chirac à la présidence de la République et nomination d'Alain Juppé au poste de Premier ministre.

. Le taux d'abstention est de 20,33 p. 100, et celui des bulletins blancs ou nuls de 5,97 p. 100. Le Conseil constitutionnel proclamera les résultats officiels le 13. Jacques Chirac bénéficie d'un bon report des voix de droite et d'extrême droite. Le 10, le Premier ministre Édouard Balladur présente [...] Lire la suite

2-8 avril 1992 • FranceNomination de Pierre Bérégovoy au poste de Premier ministre.

Le 2, François Mitterrand nomme Pierre Bérégovoy Premier ministre en remplacement d'Édith Cresson. En poste depuis le 15 mai 1991, cette dernière n'était pas parvenue à se rendre populaire ni à imposer son autorité aux dirigeants du Parti socialiste. Les mauvais résultats du P.S. aux élections [...] Lire la suite

13-14 septembre 1990 • France - TchécoslovaquieVisite d'État du président François Mitterrand à Prague.

Les 13 et 14, François Mitterrand se rend en visite d'État en Tchécoslovaquie. Reçu à l'Assemblée fédérale par son président Alexander Dubček, l'homme du Printemps de Prague, et au château dominant la ville par le président-écrivain Václav Havel, François Mitterrand propose d'organiser à Prague [...] Lire la suite

8-27 février 1988 • FranceAnnonce de la candidature de Raymond Barre à la présidentielle et début de la campagne au sein de la majorité

avoir présenté, le 6, son « projet pour la France » intitulé « la décennie du renouveau » et tenu ses premières réunions publiques, à Versailles le 6 au soir, puis à Paris, au stade Pierre-de-Coubertin, le 9, rend public, le 16, son « bilan gouvernemental », qu'il juge bon. Le 19, alors que Jacques [...] Lire la suite

4-9 décembre 1985 • Pologne - FranceVisite du général Jaruzelski à Paris

: « Ce gouvernement doit continuer l'œuvre qu'il a si bien commencée. » Le 7, l'évocation par Laurent Fabius de la « communion étroite » qui le lie à François Mitterrand et l'appréciation de ce dernier parlant de son « bon Premier ministre » mettent fin aux dissonances entre les deux hommes, dissonances [...] Lire la suite

10-16 novembre 1984 • Tchad - France - LibyeRencontre du président François Mitterrand et du colonel Kadhafi à propos du Tchad

référence à des observations par satellites, déclare qu'« un bon nombre de soldats libyens sont toujours cantonnés au sud de la bande d'Aouzou ». Le 15, grâce à l'intermédiaire d'Andreas Papandréou, chef du gouvernement grec, François Mitterrand rencontre, à Elounda, en Crète, le colonel Khadafi. À [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « BON FRANÇOIS (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-bon/