PILKINGTON FRANCIS (1570 env.-1638)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et luthiste anglais, né vers 1570, mort en 1638 à Chester, dans le Cheshire, Francis Pilkington a connu la renommée grâce à ses pièces pour luth et à ses madrigaux.

Bachelor of music du Lincoln College de l'université d'Oxford en 1595, Francis Pilkington devient chantre à la cathédrale de Chester en 1602, puis chanoine mineur en 1612 ; il en devient le maître de chapelle (precentor) en 1623. Son First Booke of Songs or Ayres (Londres, 1605) contient vingt et une pièces pour quatre voix ainsi que des versions de ces pièces pour voix seule avec accompagnement de luth – avec les chefs-d'œuvre que constituent Down a Down Thus Phillis Sung, Beautie Sate Bathing, Diaphenia et, surtout, Rest Sweet Nimphes – ainsi qu'une pavane pour luth et basse de viole, Pavin for the Lute and Base Violl. Pilkington publie en outre deux livres de madrigaux (The First Set of Madrigals and Pastorals, à 3 à 5 voix, Londres, 1613-1614 ; The Second Set of Madrigals, and Pastorals, à 3 à 6 voix, Londres, 1624) ; le second contient un madrigal sacré à six voix et une fantaisie pour les violes, A Fancie for the Violls. Ces œuvres, qui ne sont peut-être pas des plus originales, n'en demeurent pas moins plaisantes et parfaitement construites. Francis Pilkington est surtout connu pour son madrigal à six voix O Softly Singing Lute. Il est également l'auteur d'un certain nombre de pièces pour luth seul, parmi lesquelles six gaillardes et six pavanes. Il a contribué au madrigal à cinq voix When Oriana Walked to Take the Air des Triumphs of Oriana, recueil de vingt-cinq madrigaux – dont chacun est dû à un musicien anglais différent – compilés par Thomas Morley (1601).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PILKINGTON FRANCIS (1570 env.-1638) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-pilkington/