FRANCEL'année politique 2010

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En France, 2010 fut une année de troubles et de contestations en même temps que de réformes. À maints égards, elle apparaît comme marquée par le prolongement des tendances de l'année précédente : poursuite de la crise économique et sociale malgré une légère amélioration de la croissance, progression de l'impopularité du chef de l'État, persistance des divisions de la gauche, multiplication des « affaires », sur fond d'un environnement mondial jugé souvent inquiétant. Ce fut aussi une année de réformes importantes (retraites, collectivités territoriales) et d'élections, qui vit également deux remaniements ministériels. Elle ouvre enfin la perspective d'une année 2011 décisive sur le plan international comme sur le plan interne. La France a pris en novembre, pour un an, la présidence du G20 et du G8, qui apparaît à beaucoup comme une forme de test pour Nicolas Sarkozy dans la perspective de l'élection présidentielle de 2012 que tous les partis ont désormais à l'esprit.

Une crise économique et sociale qui reste inquiétante

Si le taux de croissance s'améliore sensiblement, ce qui devrait porter l'augmentation du P.I.B. à 1,6 p. 100 en 2010 (contre une baisse de 2,3 p. 100 en 2009), le chômage augmente de plus de 2 p. 100 en 2010. D'autres signaux restent aussi alarmants. D'abord, un décrochage significatif s'est produit par rapport à l'Allemagne (dont la croissance annoncée est de 3,6 p. 100 après une récession de 4,7 p. 100 en 2009, plus forte que celle de la France), qui bénéficie de la structure de son économie tirée par les exportations, notamment à destination des pays émergents, alors que le commerce extérieur français est orienté au deux tiers sur l'Europe, dont la croissance est plus mesurée. Ensuite, l'investissement tarde à reprendre dans un contexte de surcapacité relative et de compétitivité trop faible. L'accès au crédit reste également problématique pour de nombreuses entreprises petites et moyennes, malgré des taux d'intérêt qui demeurent historiquement bas. Qua [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Grèce. Adoption d'un nouveau plan de rigueur. 3-29 juin 2011

de privatisations. Les experts de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (B.C.E.) et du F.M.I. jugeaient trop lente l'application du plan d'ajustement adopté en mai 2010 en échange de l'octroi d'une aide financière de 110 milliards d'euros. Le 9, le Conseil des ministres approuve, au terme […] Lire la suite

France. Le « Grenelle de l'environnement ». 24-25 octobre 2007

entre des représentants de l'État, des collectivités locales, des organisations non gouvernementales, des salariés et des employeurs, en vue de définir les grands axes de la politique écologique de la France. Le 25, le président Sarkozy salue dans son discours de clôture l'« acte fondateur d'un New […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2010 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-annee-politique-2010/