FRANCEL'année politique 2010

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une politique continue de réformes au risque de la contestation

Certaines réformes, qui ont suscité de forts débats en 2009, ont été abandonnées ou différées. Il en va ainsi de la taxe carbone, dont le projet de loi la présentant avait été censuré par le Conseil constitutionnel à la fin de 2009 et à laquelle Nicolas Sarkozy, après avoir dans un premier temps indiqué que le projet serait de nouveau présenté au Parlement, a finalement renoncé. La nouvelle ministre chargée de l'Écologie a toutefois annoncé pour les six premiers mois de 2011 une relance du Grenelle de l'environnement. Une autre réforme phare, elle aussi très contestée, concernant la suppression du juge d'instruction, a également été ajournée sine die et d'autres consultations sur la réforme de la procédure pénale doivent être engagées par le nouveau garde des Sceaux, qui devra également conduire la réforme, elle aussi annoncée par le chef de l'État et largement décriée, visant à étendre les jurys populaires.

La réforme majeure de l'année 2010 est celle des retraites, qui aboutit notamment au recul progressif, d'ici à 2018, de l'âge légal du départ à la retraite de soixante à soixante-deux ans pour la plupart des salariés, et de soixante-cinq à soixante-sept ans l'âge nécessaire pour obtenir une pension sans décote (mesure qui s'étalera de 2016 à 2023). Cette réforme a donné lieu à de nombreuses grèves et manifestations au printemps et, surtout, à l'automne, organisées par les syndicats et les partis de gauche, même si ces protestations sont souvent analysées comme le signe d'un mécontentement général à l'égard du gouvernement, lequel va bien au-delà de la contestation de cette réforme particulière. Elle a traduit également, du côté des organisations syndicales, le sentiment d'un manque de concertation et d'un insuffisant examen des propositions de certaines d'entre elles (notamment le système d'une retraite par points propos [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages






Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

3-29 juin 2011 • Grèce • Adoption d'un nouveau plan de rigueur.

de privatisations. Les experts de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (B.C.E.) et du F.M.I. jugeaient trop lente l'application du plan d'ajustement adopté en mai 2010 en échange de l'octroi d'une aide financière de 110 milliards d'euros. Le 9, le Conseil des ministres approuve, au terme [...] Lire la suite

24-25 octobre 2007 • France • Le « Grenelle de l'environnement ».

entre des représentants de l'État, des collectivités locales, des organisations non gouvernementales, des salariés et des employeurs, en vue de définir les grands axes de la politique écologique de la France. Le 25, le président Sarkozy salue dans son discours de clôture l'« acte fondateur d'un New [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2010 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-annee-politique-2010/