FONDATION DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Compagnie de Jésus s'inscrit dans le mouvement de fondation des sociétés de clercs réguliers qui associent l'apostolat de tous les jours à la régularité de la vie religieuse encadrée par des vœux mais sans les obligations de la vie conventuelle. Ignace de Loyola transcrit son expérience personnelle dans ses Exercices spirituels qu'il propose aux compagnons rassemblés à Paris en 1534 (vœu de Montmartre). Ne pouvant réaliser leur projet de partir en Terre sainte convertir les musulmans, Ignace demande au pape (1540) d'approuver la fondation de la Compagnie de Jésus qui « travaillera à l'avancement des âmes dans la vie et la doctrine chrétienne et à la propagation de la foi... ». Les membres de la Compagnie s'engagent par un vœu particulier au service du pape « en quelque pays qu'il puisse nous envoyer, soit chez les Turcs ou tous les autres infidèles, même dans les Indes, soit chez les hérétiques et les schismatiques, ou vers les fidèles quelconques ». Ainsi s'annoncent les orientations de la Compagnie : l'évangélisation lointaine, l'éducation de la jeunesse et la direction des élites comme la lutte contre la réforme protestante.

Ignace de Loyola

Ignace de Loyola

photographie

Paul III Farnèse recevant des mains d'Ignace la règle de l'ordre des Jésuites, soumise à son approbation. Huile sur toile, auteur inconnu, sacristie de l'église Il Gesù, Rome. 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

—  Jean-Urbain COMBY

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'Église à la faculté de théologie de l'université catholique de Lyon

Classification

Pour citer l’article

Jean-Urbain COMBY, « FONDATION DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-la-compagnie-de-jesus/