FINE GAEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondé en 1933 par William Cosgrave, premier chef du gouvernement de l'État libre d'Irlande, le Fine Gael est une création des libéraux qui acceptèrent en 1921 le partage de l'île. Parti traditionnellement plus « bourgeois » que le Fianna Fáil, le Fine Gael recrute ses électeurs principalement dans la bourgeoisie urbaine et parmi les professions libérales, ce qui ne l'empêche pas de collaborer avec les travaillistes, porte-parole de la population ouvrière et des intellectuels.

William Cosgrave en campagne (Irlande, 1923)

William Cosgrave en campagne (Irlande, 1923)

Photographie

Président du Dail (le Parlement) depuis le 6 décembre 1922 lorsque l'État libre d'Irlande commença son existence, William Cosgrave (1880-1965) eut la lourde tâche de mettre un terme à la guerre civile. Au sein de son parti, le Cumann na nGaedheal, il était l'héritier de la tradition... 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Il est aux affaires de 1948 à 1951, de 1954 à 1957 et de 1973 à 1977. En 1973, le succès de la coalition du Fine Gael et des travaillistes est dû en partie à la qualité de son équipe, menée par Liam Cosgrave, qui compte plusieurs personnalités de renom international. C'est le cas de Garret Fitzgerald, économiste réputé, qui voit dans l'intégration européenne la circonstance favorable à un règlement progressif du drame du Nord, et de Conor Cruise O'Brien, diplomate, universitaire, écrivain contesté mais brillant.

Par ailleurs, l'électorat souhaitait un changement : l'entrée de la république d'Irlande dans la Communauté européenne a fait apparaître à de nombreux intellectuels le Fianna Fáil comme un parti provincial. La victoire du Fine Gael et des travaillistes traduit, en fait, l'aspiration du pays à un avenir international et à l'oubli des querelles intestines qui n'ont cessé de déchirer le pays depuis l'indépendance.

En ce qui concerne les relations avec le Nord, le Fine Gael poursuit la politique du Fianna Fáil : répression contre l'I.R.A. et coopération avec Londres.

Malgré l'opposition que les travaillistes avaient manifestée dans le passé à l'entrée dans la Communauté européenne, la politique communautaire n'est pas, elle non plus, remise en cause par la coalition gouvernementale. Liam Cosgrave bénéficie d'ailleurs, la première année de son mandat, d'une situation économique favorable, imputable en partie à l'expansion européenne : la production industrielle commence à avoir un poids important dans la balance commerciale ; le chômage enfin décroît [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  FINE GAEL  » est également traité dans :

FIANNA FÁIL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

Longtemps symbole de l'Irlande « révolutionnaire », le Fianna Fáil (« Soldats de la destinée ») a été fondé en 1926 par Eamon de Valera, chef des irrédentistes qui refusèrent le traité de partage avec l'Angleterre. Parti essentiellement rural au départ, sa physionomie a changé au rythme de l'urbanisation et de l'industrialisation de l'Irlande. Le parti nationaliste est resté au pouvoir presque san […] Lire la suite

IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Pierre JOANNON
  • , Universalis
  •  • 10 102 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Un pays convalescent »  : […] Pour la première fois, le Fine Gael s'affiche comme le premier parti de la république avec 76 sièges. Il constitue aussitôt une coalition avec le Labour, le leader du Fine Gaël Enda Kenny devenant Taoiseach (Premier ministre). Sous la surveillance constante de la troïka constituée par les représentants du F.M.I., de la B.C.E. et de la Commission européenne, le gouvernement d'Enda Kenny s'emploie […] Lire la suite

Les derniers événements

8 février 2020 • Irlande • Victoire du Sinn Fein aux élections législatives.

automatique du président du Parlement, membre du Fianna Fail, accorde un élu supplémentaire à cette formation. Le Fine Gael (centre droit) du Premier ministre Leo Varadkar enregistre un revers avec 20,9 p. 100 des suffrages et 35 députés. Les Verts progressent avec 7,1 p. 100 des voix et 12 sièges [...] Lire la suite

23-26 mai 2019 • Union européenne • Élection du Parlement européen.

(chrétien-démocrate), 2 ; Parti pour les animaux, 1 ; 50 Plus (pro-retraités), 1. Le 24, l’Irlande désigne ses députés européens. – Irlande, 11 sièges : Fine Gael (libéral-conservateur), 4 ; Parti vert, 2 ; Indépendants pour le changement (socialiste), 2 ; Sinn Fein (socialiste), 1 ; Fianna Fáil [...] Lire la suite

2-14 juin 2017 • Irlande • Nomination de Leo Varadkar au poste de Premier ministre.

Le 2, le Fine Gael (centre droit) au pouvoir élit à sa tête le ministre sortant de la Protection sociale Leo Varadkar. Celui-ci remplace le Premier ministre Enda Kenny qui, soupçonné d’avoir couvert des pratiques de favoritisme, avait démissionné de la présidence du Fine Gael en mai. Le 14 [...] Lire la suite

26 février 2016 • Irlande • Échec de la coalition sortante aux élections législatives.

Le Fine Gael (centre droit) du Premier ministre Enda Kenny arrive en tête aux élections législatives malgré un fort recul, avec 25,5 p. 100 des suffrages et 49 sièges sur 158. Son partenaire au sein de la coalition sortante, le Parti travailliste, s’effondre avec 6,6 p. 100 des voix et 7 élus [...] Lire la suite

22-25 mai 2014 • Union européenne • Élections européennes.

(droite protestante), 2 ; Gauche verte (écologiste), 2 ; Parti pour les animaux, 1. Le 23, l'Irlande désigne ses députés européens. – Irlande, 11 sièges : Fine Gael (démocrate-chrétien), 4 ; Fianna Fail (libéral), 1 ; Sinn Fein (gauche nationaliste), 3 ; Indépendants, 3. Les 23 et 24, la République [...] Lire la suite

27 octobre 2011 • Irlande • Élection de Michael D. Higgins à la présidence.

L'ancien ministre de la Culture Michael D. Higgins est élu président – un poste de représentation – avec 39,6 p. 100 des suffrages. Il préside le Parti travailliste, qui est dans la coalition au pouvoir dirigée par le Fine Gael (centre gauche). Michael D. Higgins devance l'ancien homme d'affaires [...] Lire la suite

25 février - 9 mars 2011 • Irlande • Victoire du Fine Gael aux élections législatives anticipées.

Le 25, le Fine Gael (centre) mené par Enda Kenny remporte les élections législatives anticipées en obtenant 36,1 p. 100 des suffrages et 76 sièges sur 166. Le Parti travailliste d'Eamon Gilmore arrive en deuxième position avec 19,4 p. 100 des voix et 37 élus – le meilleur score de son histoire [...] Lire la suite

24 janvier - 1er février 2011 • Irlande • Crise politique et dissolution du Parlement.

Le 24, le Fine Gael (centre) et le Parti travailliste, principales formations d'opposition, s'entendent pour ne pas déposer de motion de censure contre le gouvernement de Brian Cowen (Fianna Fail, centre droit) auquel ils laissent une semaine pour faire adopter la loi de finances pour 2011 [...] Lire la suite

4-7 juin 2009 • Union européenne • Élections européennes.

élus du Parti de la liberté. Le Parti socialiste et le ChristenUnie-S.G.P (chrétien social) confirment chacun leur position avec 2 sièges. Le 5, l'Irlande choisit ses députés européens. – Irlande, 12 sièges. L'opposition chrétienne-démocrate du Fine Gael, pro-européen, arrive en tête du scrutin [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicole BERNHEIM, « FINE GAEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fine-gael/