Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FIDUCIAIRE

Qualificatif qui figure dans la raison sociale de nombreuses entreprises spécialisées dans la tenue et la vérification des comptabilités, dans la rédaction des déclarations fiscales, dans l'étude et la mise en place des systèmes comptables, dans le conseil juridique, dans l'organisation de la gestion par des méthodes modernes faisant appel aux techniques du machinisme comptable et de l'informatique. Certains fiduciaires exercent des activités plus proches du sens originel de leur appellation en s'occupant de gérance de patrimoines immobiliers et mobiliers.

Communément, sont dites fiduciaires les valeurs fictives, fondées sur la seule confiance accordée à qui les émet. En ce sens, on dit fiduciaire la circulation du papier et des billets de banque produits par les instituts d'émission ; quant à la monnaie dite fiduciaire, c'est une monnaie dont la valeur nominale est supérieure à la valeur intrinsèque — équivalence or ou argent en particulier. Le droit romain connaissait différentes formes de contrats fiduciaires, allant du transfert de propriété avec promesse de restitution à la fameuse vente fictive à une « peine fiduciaire » du fils que le véritable père veut émanciper.

— Georges BLUMBERG

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • BILLON

    • Écrit par Jean DÉRENS
    • 702 mots

    Terme qui désigne les monnaies de métal vil, ou de métal précieux dont le titre est très fortement altéré. Les monnaies de billon ne doivent leur pouvoir libératoire qu'à la confiance du public et leur valeur intrinsèque est toujours très inférieure à leur valeur nominale. Le terme est le plus...

  • MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

    • Écrit par Patrick VILLIEU
    • 7 484 mots
    • 2 médias
    ...semble-t-il vers 630 avant l'ère chrétienne. Ainsi, la monnaie est un signe et elle se distingue, en tant que tel, de la chose qui lui sert de véhicule. Toute monnaie est fiduciaire et repose sur la confiance de ses détenteurs, leur croyance dans le pouvoir de l'utiliser lors des échanges pour la ...
  • PAIEMENTS ÉLECTRONIQUES ET CRYPTOACTIFS

    • Écrit par Marianne VERDIER
    • 5 468 mots
    • 3 médias
    ...monnaie est traditionnellement utilisable par chèque, virement et carte bancaire. L’intermédiaire doit pouvoir à tout moment assurer la conversion du dépôt en monnaie fiduciaire (liquidité). Le risque d’illiquidité désigne la probabilité qu’un intermédiaire soit dans l’incapacité de convertir la monnaie...

Voir aussi