FENOUIL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Condiment cher aux habitants du midi de la France qui en parfument olives vertes, poissons grillés et omelettes, le fenouil (Foeniculum vulgare Miller. ; ombellifères) est une plante médicinale très employée depuis l'Antiquité. Les fruits faisaient partie des « quatre semences chaudes majeures » des anciennes pharmacopées, avec l'anis vert, le carvi et la coriandre. Les racines, avec celles de l'ache, de l'asperge, du persil et du fragon petit-houx, entraient dans le « sirop des cinq racines », diurétique réputé. Le principe aromatique est une essence (l à 6 p. 100 dans le fruit) renfermant surtout de l'anéthol, principal constituant de l'essence d'anis vert ; son isomère l'estragol ; un alcool, le méthyleugénol ; des carbures ; parfois une cétone isomère du camphre, la fénone (ou fenchone), etc. Toxique par son essence ingérée en excès (action convulsivante analogue à celle des essences d'absinthe et de sauge), le fenouil, aux doses médicinales, est stimulant (fruits) et diurétique (racine). Le fruit, excellent tonique des voies digestives, s'indique dans diverses affections : anorexie, digestion difficile, aérophagie, fermentations intestinales, constipation par atonie. Galactagogue bien connu, très utile aux femmes qui allaitent, à condition de l'employer avec circonspection (infusion : 10-30 g/l, 2 ou 3 tasses par jour), à cause de son pouvoir emménagogue. La racine, fraîche de préférence, s'emploie broyée en infusion (1 cuillerée à soupe par tasse) ; elle est utile aux rhumatisants, aux goutteux, aux cardio-rénaux, dans l'oligurie accompagnant la grippe, la congestion pulmonaire, etc. ; il faut la proscrire, ainsi que les fruits, dans les états d'irritation interne. En usage externe, le fenouil a des emplois traditionnels (et efficaces) : feuilles broyées en cataplasme dans l'engorgement des seins, infusion des fruits en collyres dans les ophtalmies. Les graines de fenouil servent à aromatiser de nombreuses préparations en confiserie et en liquoristerie.

Fenouil

Fenouil

photographie

Ici Foeniculum vulgare Mill. var. dulce (Mill.) Thell., le fenouil doux (famille des Apiaceae ou Umbelliferae). Il a des feuilles filiformes, des fleurs jaunes, des fruits ovoïdes. Cultivé depuis très longtemps en Europe méditerranéenne, il est alimentaire, condimentaire et... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Pierre LIEUTAGHI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FENOUIL  » est également traité dans :

OMBELLALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 637 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Importance économique »  : […] L'importance économique des Ombellifères est considérable. Elles fournissent à l'alimentation, à la distillerie, à la parfumerie, à la médecine, des produits dont l'utilisation dépend surtout des essences élaborées dans les canaux sécréteurs. Négligeant les espèces sauvages récoltées pour l'herboristerie, on ne citera que celles donnant lieu à une culture. Les feuilles de cerfeuil ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ombellales/#i_16991

Pour citer l’article

Pierre LIEUTAGHI, « FENOUIL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenouil/