ZERI FEDERICO (1921-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Décédé dans sa maison de Mentana, près de Rome, le lundi 5 octobre, Federico Zeri était incontestablement l'historien de l'art le plus célèbre d'Italie. Il était né à Rome le 12 août 1921. Éduqué à la maison et non à l'école, sous l'influence d'une mère qui l'inclina vers les livres et la peinture, il confiait dans une interview à L'Express en mars 1995 : « Le parfum de l'Antiquité a enveloppé mon enfance. Mes parents avaient engagé une vieille demoiselle chargée de promener le bambino que j'étais dans les musées, les galeries... » De son père, médecin réputé et professeur à l'université, il aimait évoquer l'« admirable indépendance d'esprit » dont il avait hérité.

Après un début d'études de chimie et de botanique – science qui le passionna jusqu'à la fin de sa vie –, il s'inscrivit en 1943 à la faculté des lettres de Rome auprès de Pietro Toesca, sous la conduite duquel il allait soutenir une thèse sur le maniériste toscan, Jacopino del Conte. C'est à Toesca qu'il devait d'ailleurs ses premières amitiés et relations dans le monde de l'histoire de l'art, notamment avec Roberto Longhi, comme son introduction auprès de Bernard Berenson. « Ma formation s'est faite sur le tas, en lisant les ouvrages de Berenson, de Longhi, d'Antal, de Panofsky. Et surtout en regardant les œuvres. L'université ne mène à rien. Ne sert à rien », déclarait-il.

Licencié en histoire de l'art moderne en 1945, il devient inspecteur des biens culturels auprès de l'administration des Beaux-Arts, puis, de 1952 à 1957, directeur de la célèbre Galleria Spada de Rome qu'il parviendra à restituer dans son état du xviiie siècle après en avoir établi le catalogue des collections, premier d'une suite d'ouvrages exemplaires où fait d'emblée merveille la démarche « attributionniste » de ce connaisseur hors pair, fondée à la fois sur la « mémoire cognitive », la memoria visiva, et une référence constante aux livres et aux photographies. C'est de fait durant cette période que Zeri commence à constituer sa documentation personnelle, devenue avec le temps la plu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert FOHR, « ZERI FEDERICO - (1921-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-zeri/