HUSSEINI FAYÇAL (1940-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure emblématique du nationalisme palestinien. Descendant d'une grande famille palestinienne de Jérusalem, il est né en Irak où son père avait été exilé par les Britanniques en 1936 pour cause d'activisme nationaliste. Membre du Fatah de Yasser Arafat à partir de 1967, il comprendra vite, après la guerre de Six Jours, que la lutte contre Israël se déroulera « à l'intérieur », et plus particulièrement à Jérusalem. Il fonde un Centre des études arabes à Jérusalem-Est, qui deviendra la Maison d'Orient, siège officieux de l'Organisation de libération de la Palestine. Considéré comme un des dirigeants de la première intifada (1987-1993), il participe ensuite activement au processus de paix, nouant des relations étroites avec les négociateurs américains. Homme de convictions mais ouvert au dialogue avec les Israéliens, fidèle de Yasser Arafat, il était ministre de l'Autorité palestinienne pour Jérusalem.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

29 avril 1999 • Autorité palestinienneReport de la décision sur la proclamation de l'État palestinien.

contre la création de nouvelles colonies juives, en violation des accords de Wye Plantation d'octobre 1998, ainsi que contre la décision du gouvernement israélien de fermer certains bureaux de la Maison d'Orient, siège officieux de l'O.L.P. à Jérusalem-Est. Le 21, Fayçal Husseini, ministre de l'Autorité chargé de Jérusalem, y avait reçu des diplomates étrangers pour dénoncer la révision du statut des Arabes de Jérusalem-Est.  [...] Lire la suite

26 février 1997 • Israël - Autorité palestinienneExtension controversée des colonies juives à Jérusalem-Est.

réservés aux juifs sur la colline de Har Homa (Djebel Abou Ghneim pour les Palestiniens), en bordure de la partie orientale – et arabe – de Jérusalem annexée par l'État hébreu en 1967, et près de la ville autonome de Bethléem. Fayçal Husseini, chef de l'O.L.P. dans la Ville sainte, qualifie [...] Lire la suite

8-31 août 1993 • IsraëlNégociations entre Israël et l'O.L.P. à propos de Gaza et de Jéricho.

Le 8, trois des principaux membres de la délégation des « Palestiniens de l'intérieur » aux négociations de paix à Washington, Fayçal Husseini, Saëb Erekat et Hanane Achraoui, menacent de démissionner, révélant ainsi leurs divergences de vues avec la direction de l'O.L.P. sur la manière [...] Lire la suite

9-29 avril 1993 • Israël - États-UnisReprise des négociations de paix au Proche-Orient et concessions israéliennes.

Le 9, les autorités israéliennes acceptent que Fayçal Husseini participe aux négociations de paix au sein de la délégation palestinienne. Celui-ci est le numéro un de l'O.L.P. dans les territoires occupés. Inaugurées par la conférence de Madrid d'octobre 1991, les négociations de Washington [...] Lire la suite

17-25 février 1993 • États-UnisTournée du secrétaire d'État américain au Proche-Orient pour relancer les négociations de paix.

dirigée par Fayçal Husseini fait part à Warren Christopher du refus des Palestiniens de reprendre les négociations de paix tant que les Palestiniens bannis ne seront pas tous rapatriés. Le 25, les États-Unis et la Russie, qui coparrainent les négociations de paix au Proche-Orient, fixent la reprise de celles-ci au mois d'avril, à Washington.  [...] Lire la suite

25-28 novembre 1992 • FranceVisite du président François Mitterrand au Proche-Orient.

« des mesures de confiance susceptibles de rendre tangible la réalité du processus de paix ». Le 26, après avoir reçu une délégation dirigée par Fayçal Husseini, représentant modéré des Palestiniens « de l'intérieur », François Mitterrand se montre plus direct lors d'une conférence de presse. Il affirme [...] Lire la suite

2-30 juillet 1992 • IsraëlGestes d'apaisement du nouveau Premier ministre Yitzhak Rabin.

mille sept cents logements est suspendue, mais que celle de neuf mille autres se poursuivra en Cisjordanie et à Gaza. Le 30, le Centre d'études arabes de Jérusalem-Est, que les autorités israéliennes avaient fermé en 1988, rouvre ses portes. Ce geste d'apaisement est aussi une façon de favoriser le dirigeant palestinien « de l'intérieur », Fayçal Husseini, président fondateur du Centre, au détriment du leader de l'O.L.P., Yasser Arafat, basé à Tunis.  [...] Lire la suite

24-28 mai 1992 • IsraëlVague de violence.

Yitzhak Shamir lance un appel au calme. De son côté, Fayçal Husseini, chef de file des Palestiniens proches de l'O.L.P., dénonce les attaques contre les civils israéliens et les exécutions de Palestiniens « collaborateurs ». En pleine campagne électorale, ces actions relancent le débat sur l'insécurité que fait naître l'occupation des territoires.  [...] Lire la suite

13 octobre - 3 novembre 1991 • IsraëlTenue à Madrid d'une conférence de paix sur le Proche-Orient.

communiste, s'ajoute un comité directeur dirigé par Fayçal Husseini, interlocuteur privilégié de James Baker. Fayçal Husseini est membre du Fatah de Yasser Arafat et résident de Jérusalem-Est, ce qui lui interdit, aux yeux des Israéliens, de faire partie de la délégation officielle jordano [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« HUSSEINI FAYÇAL - (1940-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/faycal-husseini/