FAVUS ou TEIGNE FAVIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Teigne du cuir chevelu et de la peau glabre, due à Trichophyton schoenleinii. La prolifération et l'agglomération des filaments mycéliens au niveau de l'orifice des follicules pileux entraînent une lésion tout à fait caractéristique : le godet favique, sorte de capsule jaunâtre, molle, occupant l'orifice folliculaire. Le cheveu est également envahi par le mycélium, mais contrairement à ce qui se passe dans les teignes tondantes, il ne casse pas et on n'observe pas de plaques d'alopécie à contours réguliers.

Favus ou teigne favique

Favus ou teigne favique

photographie

Cette aquarelle du XIXe siècle représente les différents aspects de la teigne favique sur le cuir chevelu d'un enfant. 

Crédits : Wellcome Library, London

Afficher

L'évolution est en général traînante, et les lésions du favus finissent par laisser des cicatrices indélébiles qui entraînent des taches d'alopécie définitives (alors que les teignes tondantes guérissent souvent spontanément vers la puberté). La radiothérapie , longtemps la seule thérapeutique efficace ; elle a été remplacée par la griséofulvine.

Le dermatophyte du favus est adapté uniquement à l'espèce humaine ; la transmission est donc exclusivement interhumaine. Fréquente avant 1939, surtout en milieu rural, la teigne favique est maintenant exceptionnelle dans un pays comme la France.

—  Jacques BEJOT

Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef de service du laboratoire de microbiologie à l'hôpital de Nanterre

Classification


Autres références

«  FAVUS ou TEIGNE FAVIQUE  » est également traité dans :

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  • , Universalis
  •  • 6 989 mots

Dans le chapitre « Mycoses superficielles »  : […] La plupart des mycoses superficielles dues aux dermatophytes sont transmissibles d'un être humain ou d'un animal à un ou plusieurs autres. Elles peuvent provoquer des épidémies très importantes : telles les teignes des enfants qui exigent l'éviction scolaire ; le favus épidémique dans le pourtour méditerranéen ; les épidémies de teigne à Trichophyton equinum dans les écuries  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycoses/#i_25967

Pour citer l’article

Jacques BEJOT, « FAVUS ou TEIGNE FAVIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/favus-teigne-favique/