EUNOUS (mort en 132 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Esclave d'origine syrienne au service, vers les années ~ 140, de gros propriétaires siciliens, Eunous exerce un grand ascendant sur ses compagnons d'infortune et devient le chef de la première révolte des esclaves dans l'île occupée par les Romains. Proclamé roi sous le nom d'Antiochos, il organise militairement et politiquement l'insurrection, massacre les prisonniers et les maîtres inhumains et rassemble une armée d'esclaves, grosse de quinze mille hommes, résolue à lutter jusqu'à la mort contre les Romains. De petits propriétaires ruinés, des hommes libres au chômage, des oisifs viennent grossir les contingents d'esclaves dont quelques-uns ont été levés par un autre esclave révolté, Cléon. La Sicile vit bientôt dans un climat de totale insécurité. Les généraux romains dépêchés dans l'île avec quelques légions ne sont plus maîtres de la situation. En ~ 133, Caius Julius et Calpurnius Pison, au cours des opérations militaires contre les esclaves, adoptent une attitude stratégique prudente, et c'est en ~ 132 que le consul Rupilius attaque résolument les rebelles, investit les villes d'Enna et de Tauromenium, capture Eunous qui mourra quelque temps plus tard dans la prison de Morgantia. Pour la première fois dans l'histoire, une armée d'esclaves a réussi à s'opposer victorieusement, et pendant près de sept ans, à la puissance militaire romaine, et pour la première fois un esclave, en la personne d'Eunous, est parvenu à organiser, à contrôler et à diriger avec efficacité une révolte servile. Après lui, d'autres esclaves prendront la tête de soulèvements, mais le nom de Tryphon ou de Spartacus ne saurait faire oublier celui d'Eunous, qui fut le premier à poser dramatiquement le problème de l'esclavage dans le monde romain.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  EUNOUS (mort en 132 av. J.-C.)  » est également traité dans :

RÉVOLTES SERVILES DANS L'ANTIQUITÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 302 mots

— 501 À Rome, des esclaves révoltés occupent le Capitole ; ils sont crucifiés. — 139-— 132 Première guerre servile de Sicile durant laquelle, sous la conduite du Syrien Eunous, les insurgés battent successivement quatre préteurs romains et forment un État sur le modèle des monarchies hellénistiques ; ils sont finalement écrasés. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revoltes-serviles-dans-l-antiquite-reperes-chronologiques/#i_42144

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Sicile, province romaine sous la République »  : […] L'île fut considérée comme le grenier de Rome à qui elle fournit des céréales et bien d'autres produits, le plus souvent gratuitement, sous la forme d'un lourd impôt en nature. Les publicains, fermiers de l'impôt, exploitaient durement les contribuables. D'immenses domaines se constituaient, au profit de riches Romains ou d'aristocrates locaux ; ces latifundia étaient peuplés par de vastes populat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_42144

SPARTACUS (mort en 71 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY
  •  • 1 250 mots

Dans le chapitre « L'apogée de l'esclavage et les grandes révoltes »  : […] L'esclavage antique était le fruit normal de la guerre, car le prisonnier de guerre devenait le plus souvent esclave. À partir du ii e  siècle avant J.-C., le nombre des esclaves augmenta considérablement en Italie, à cause des guerres de conquête. Les sources évoquent un immense bétail humain : 150 000 Épirotes asservis par Paul Émile en 167, 50  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spartacus/#i_42144

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « EUNOUS (mort en 132 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eunous/