FRIED EUGEN (1900-1943)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Eugen Fried est né le 13 mars 1900 à Trnava (Tyrnau en allemand et Nagyszombat en hongrois), ville de l'ancien Empire austro-hongrois, actuellement en Slovaquie. Né dans une famille juive de petits commerçants, Eugen (Jenö) fait de brillantes études secondaires et obtient son baccalauréat en 1917. Mais il est happé par le mouvement révolutionnaire qui traverse dès 1918 l'Europe centrale à la suite de la révolution russe. De mars à juillet 1919, il participe à la République hongroise des Conseils du communiste Béla Kun. Réfugié en Tchécoslovaquie, Fried adhère au Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) dès sa création en 1921. Affecté à Košice, capitale de la Slovaquie orientale, il y milite jusqu'en 1924. S'étant rendu illégalement en 1924 à Moscou pour assister au Ve congrès de l'Internationale communiste (ou Komintern), il est arrêté quelque temps après son retour et condamné à trente mois de prison. À peine libéré, en 1927, et trop repéré en Slovaquie, il est envoyé à Liberec (en allemand Reichenberg) en Bohême, à l'autre bout du pays.

Dès ce moment, Fried est un « révolutionnaire professionnel », fasciné par la révolution bolchevique et par l'homme qui est en train de prendre la succession de Lénine, Staline. C'est d'ailleurs Dimitri Manouilski, l'un des hommes de Staline au sein du Komintern, qui va remarquer Fried et lui confier des tâches de plus en plus importantes.

Dès juin 1928, Fried est chargé d'épurer le P.C.T. de ses dirigeants trop peu inféodés à Moscou. En décembre 1928, il est coopté au secrétariat du P.C.T. et chargé de l'organisation, poste clé pour « staliniser » le parti, c'est-à-dire y imposer une direction formée d'hommes dévoués à l'équipe de Staline. Pourtant, en décembre 1929, Fried est contraint de faire son « autocritique », procédure au cours de laquelle le militant reconnaît toutes ses fautes (réelles ou imaginaires) et qui constitue un critère fondamental de soumission à Staline.

À partir de ce moment, il est retiré du P.C.T. et affecté à l' [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Stéphane COURTOIS, « FRIED EUGEN - (1900-1943) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-fried/