INNOCENT VI, ÉTIENNE AUBERT (mort en 1362) pape (1352-1362)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

aux Monts de Beyssac, en Corrèze, Étienne Aubert est d'abord un réputé professeur de droit romain à Toulouse. Il entre dans les ordres et est nommé évêque de Nimes (1337), de Noyon (1338) puis de Clermont (1340). Cardinal-prêtre en 1342, il est nommé en 1352 cardinal-évêque d'Ostie, dans les États pontificaux, par le pape Clément VI à qui il succède le 18 décembre 1352 sous le nom d'Innocent VI. Durant son pontificat, il entreprend une série de réformes du clergé régulier et séculier, interdit le cumul illimité des bénéfices ecclésiastiques, exhorte les prélats à résider dans leurs diocèses et réorganise la curie pontificale établie à Avignon depuis 1309. En août 1352, le tribun romain Cola di Rienzo, excommunié pour hérésie après son acte de rébellion contre le Saint-Empire romain germanique et emprisonné par l'archevêque de Prague, avait été libéré par Clément VI.

En 1353, caressant l'espoir de restaurer le pouvoir pontifical à Rome, Innocent VI place Rienzo dans l'entourage du cardinal Albornoz, vicaire général des États pontificaux, pour qu'il l'assiste dans cette tâche. Mais Rienzo est tué à Rome dans une émeute, le 8 octobre 1354, et Innocent VI mourra avant d'avoir pu réintégrer la ville.

Sous son pontificat, Innocent VI aura préservé l'alliance conclue par Clément VI avec Charles IV, roi de Bohème, à qui il permet d'être couronné empereur à Rome, en 1355. L'année suivante, Charles IV publiera néanmoins la Bulle d'or, qui écarte le pape de l'élection du souverain de l'Empire germanique, mais Innocent VI ne soulève pas d'objection. En 1360, il facilite le traité de Brétigny entre l'Angleterre et la France, qui instaure la première trêve dans la guerre de Cent Ans. Il consacrera les dernières années de sa vie à la préparation d'une croisade et aux négociations en vue de la réunification de l'Église latine avec les Églises d'Orient. Il meurt à Avignon le 12 septembre 1362.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  INNOCENT VI, ÉTIENNE AUBERT (mort en 1362) pape (1352-1362)  » est également traité dans :

ALBORNOZ GIL ÁLVAREZ CARRILLO DE (1310-1367)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 596 mots

Cardinal espagnol, restaurateur des États pontificaux en Italie durant le séjour des papes en Avignon. Issu d'une noble famille de Cuenca, le cardinal Albornoz fut le condisciple à l'université de Toulouse d'Étienne Aubert, qui monta en 1352 sur le trône de saint Pierre sous le nom d'Innocent VI. Il fit d'abord carrière ecclésiastique en Castille e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albornoz-gil-alvarez-carrillo-de/#i_86583

RIENZO COLA DI (1310 env.-1354)

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 549 mots

Notaire romain de petite naissance, Cola di Rienzo s'exalte aux souvenirs des grandeurs de la Rome antique. Instigateur d'une révolte populaire tendant à restaurer le régime communal, le 20 mai 1347, il se fait céder par la foule romaine les plus grands pouvoirs. Ses partisans sont avant tout des popolani , animés d'un fort esprit antinobiliaire. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cola-di-rienzo/#i_86583

Pour citer l’article

« INNOCENT VI, ÉTIENNE AUBERT (mort en 1362) pape (1352-1362) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-innocent-vi/