ESSAIS (M. de Montaigne)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est vers 1572 que Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592) entreprend la rédaction des Essais, qui l'occupera jusqu'à sa mort. Deux ans plus tôt, il a vendu sa charge de conseiller au Parlement de Bordeaux et s'est retiré en son château du Périgord. Non qu'il se consacre exclusivement à l'écriture : tout en administrant son domaine, Montaigne joue son rôle de gentilhomme catholique dans divers épisodes militaires ou politiques des guerres de religion. Il voyage, est élu puis réélu maire de Bordeaux, sert enfin d'intermédiaire entre le roi Henri III et le chef protestant Henri de Navarre (futur Henri IV). Les Essais se nourrissent autant de cette expérience que des lectures de l'humaniste dans la « retraite » de sa « librairie ». Montaigne publie les livres I et II à Bordeaux en 1580, puis les augmente et leur adjoint le livre III dans l'édition parisienne de 1588. Il continue ensuite d'enrichir son texte en vue d'une nouvelle édition. De ce travail subsistent deux témoins parfois divergents : un exemplaire des Essais couvert d'additions de la main de Montaigne (dit exemplaire de Bordeaux) et l'édition posthume de 1595.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : Professeur de littérature de la Renaissance à l'université du Maine

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean VIGNES, « ESSAIS (M. de Montaigne) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais/