ESPAGNE (Le territoire et les hommes)Géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleMadrid
Langue officiellecastillan (espagnol) 2
Note : Toutes les autres langues espagnoles, notamment le basque, le catalan et le galicien, ont également un caractère officiel dans les communautés autonomes correspondantes
Unité monétaireeuro (EUR)
Population47 526 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)505 983

Le territoire

Au sein de l'Europe, le territoire de l'Espagne se distingue par son originalité. Cet État qui dépasse le demi-million de kilomètres carrés (504 750 km2) est de configuration massive, montagnes et hauts plateaux dominent et les influences continentales accentuent la sécheresse propre au climat méditerranéen.

Toutefois, si l'on a pu écrire que l'Espagne était « invertébrée » (Ortega y Gasset, 1921), ce fut davantage en raison de la diversité des cultures et des langues (castillan, basque, catalan, galicien) présentes sur le territoire que de la disposition du relief. Si l'on ajoute de fortes disparités de revenus (P.I.B. par habitant) selon les régions, on comprend les préoccupations de l'État de maintenir l'unité. La Constitution de 1978 apporta une réponse originale au problème en instaurant le régime des autonomies régionales qui, en ce début de xxie siècle, fait l'objet d'attentions politiques pour être mis à jour.

Espagne : régions et revenu par habitant

Dessin : Espagne : régions et revenu par habitant

Espagne. Régions autonomes et disparités de revenus. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les traits majeurs du milieu physique

Comparée à la forme effilée de l'Italie ou à l'importance de la Grèce insulaire, la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal) fait figure de (petit) continent. En outre, avec un relief où les hautes plaines évoquent les cuvettes africaines et avec un climat où la sécheresse sévère du sud-est rappelle la proximité géographique du désert saharien, la péninsule Ibérique, dont l'Espagne occupe plus de 80 p. 100 du territoire, se distingue nettement du reste de l'Europe.

Désert de Tabernas, Andalousie

Photographie : Désert de Tabernas, Andalousie

En Andalousie, le désert de Tabernas, dans la province d'Almeria. 

Crédits : C. Sappa/ DEA/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Une configuration massive où dominent hautes plaines et plateaux

La forme ramassée du territoire espagnol et son littoral peu découpé résultent de la présence d'un massif ancien qui a résisté à tous les plissements postérieurs à sa formation.

Les mouvements orogéniques alpins ont cependant soulevé ce socle rigide. Plus de la moitié de la superficie de l'Espagne se trouve au-dessus de 600 mètres (altitude de Madrid), tandis que des blocs soulevés forment de moyennes montagnes qui compartimentent l'espace. Ainsi, les sierras centrales (de Gredos et de Guadarrama), qui culminent à 2 592 mètres, séparent les hauts plateaux de Vieille-Castille au nord-ouest, de ceux, moins élevés, de Nouvelle-Castille au sud-est. C'est uniquement en bordure du socle que s'élèvent les chaînes de plissement alpin des Pyrénées (au Nord) et Bétique (au Sud) dont les sommets dépassent 3 400 mètres.

Le massif ancien a été soumis à de longues périodes d'aplanissement qui ont dégagé des crêtes de quartzite demeurées en relief, en raison de leur résistance à l'érosion, et qui soulignent la planéité d'ensemble plus qu'elles ne la rompent. Celle-ci se retrouve encore plus à l'est où le calcaire recouvrant le socle est découpé en hauts plateaux (páramos).

L'exacerbation de la sécheresse méditerranéenne

À l'exception d'une étroite bande septentrionale, l'Espagne est comprise dans le domaine climatique méditerranéen. La chaleur et la durée de la saison sèche augmentent en allant vers le sud jusqu'à une latitude qui est déjà celle de l'Afrique du Nord. La sécheresse augmente également à mesure que l'on s'éloigne de l'Atlantique, et la forme massive de l'Espagne renforce cet effet continental. En certains points de l'intérieur, où les précipitations moyennes annuelles sont inférieures à 300 mm (bassin de l'Ebre, la Manche, etc.), on constate même des formes d'endoréisme. Et dans le sud-est, entre Almería et Alicante, existent des conditions subdésertiques où des paysages de steppe à alfa évoquent ceux des hauts plateaux algériens. D'une façon générale, la fréquence de la végétation clairsemée accroît les risques d'érosion des sols, par ailleurs dépourvus d'humus. En Vieille-Castille et León, la dégradation du climat méditerranéen sous l'effet de l'altitude génère des hivers rigoureux réduisant encore la durée de la période végétative.

Les rapports des hommes à leur environnement

Les conditions climatiques, orographiques et pédologiques peuvent être, selon le contexte économique, autant des sujétions que des avantages. Ainsi, à quelques exceptions près, les richesses minières (cuivre, fer, plomb dans les sierras d'Andalousie), si elles enrichirent de grandes sociétés ne furent pas à l'origine d'une industrialisation durable. Il reste que l'Espagne est confrontée à des problèmes récurrents liés à son relief, à son climat ou à sa position géographique, notamment les communications, les ressources en eau et la distribution des richesses et des hommes.

Les transports

Le problème des voies de communication est en cours de résolution. L'engouement pour les voies navigables au xviiie siècle ne fut qu'une chimère qui laissa toutefois d'étonnants vestiges (canal de Castille). Dans la seconde moitié du xixe siècle, l'établissement d'un réseau ferré rayonnant autour de Madrid n'apporta pas non plus la solution escomptée. Les contraintes du relief, nécessitant de nombreux et coûteux ouvrages d'art, ainsi que la pauvreté et le dépeuplement des régions centrales qui étaient desservies, en compromirent la rentabilité. Le choix malencontreux d'un écartement spécifique des voies par rapport aux pays européens ne fit qu'accroître l'isolement de l'Espagne. Aussi, le transport des marchandises s'effectue principalement par la route, le cabotage, pourtant traditionnel, n'y remédiant que faiblement. Quant au train à grande vitesse qui relie Madrid à Séville depuis 1992 et, plus récemment, Madrid à Barcelone, il ne concerne que le trafic des voyageurs. L'amélioration des communications demeure donc un objectif prioritaire de l'État qui a reçu de la Communauté européenne (après son adhésion en 1986) une aide considérable. La construction d’autoroutes, avec celle de logements, était l’une des bases de l’économie espagnole jusqu’à la crise économique mondiale de 2008-2009 qui a particulièrement touché les secteurs du bâtiment et des travaux publics.

L'eau

Les Espagnols ont une culture de l'eau très ancienne, développée notamment dans les huertas du Levant. À l'image de nombreux usages qui avaient été développés par l'Islam en ce domaine, le célèbre tribunal de l'eau de Valence, qui arbitre depuis plus d'un millénaire les éventuels conflits entre usagers pour l'irrigation, ne fut jamais remis en cause. À cette culture populaire est venu s'ajouter, à partir du xviiie siècle, le savoir-faire des ingénieurs. S'ils ont permis de se prémunir contre l'irrégularité climatique interannuelle et ont fourni un apport d'énergie non négligeable, les nombreux et grands barrages espagnols se sont inscrits dans le cadre d'une politique de l'offre d'une eau bon marché subventionnée par l'État, préconisée à la fin du xixe siècle et érigée en norme depuis lors.

En raison de l'ampleur des cultures irriguées, qui représentent l'essentiel de la consommation nette de l'eau, l'Espagne figure parmi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Espagne : carte physique

Espagne : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Espagne : régions et revenu par habitant

Espagne : régions et revenu par habitant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Désert de Tabernas, Andalousie

Désert de Tabernas, Andalousie
Crédits : C. Sappa/ DEA/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Espagne : population

Espagne : population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  ESPAGNE  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX
  •  • 6 379 mots
  •  • 7 médias

Un fait domine l'histoire de l'Espagne médiévale : l'invasion musulmane de 711, qui en dévie le cours et entraîne de multiples conséquences d'ordre politique, social, religieux et moral. La mainmise de l'Islam sur le royaume hispano-gothique créé deux siècles plus tôt étouffe les germes de « féodalisation » qui s'y manifestaient. La Reconquista, tout en donnant naissance à plusieurs royaumes, cont […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 279 mots
  •  • 18 médias

Il est deux façons de suivre le déroulement de l'histoire de l'Espagne depuis le xvie siècle : de l'extérieur ou de l'intérieur. Si l'on se place à l'extérieur, ce pays apparaît mêlé étroitement à la grande politique européenne jusqu'au début du xixe siècle, puis réduit à l'état de petite puissance et se […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste

  • Écrit par 
  • Guy HERMET
  •  • 7 215 mots
  •  • 3 médias

L'Espagne apparaît comme le prototype des nations européennes longtemps vouées à une sorte de fatalité autoritaire, et le régime franquiste comme le symbole de l'autoritarisme moderne en Europe. Pourtant, si la guerre d'Espagne a suscité des études nombreuses et approfondies, et si elle a pris une sorte de valeur universelle, la dictature issue de ce confl […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

  • Écrit par 
  • Guy HERMET, 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  •  • 10 708 mots
  •  • 5 médias

Depuis les années 1970, l'Espagne a enregistré presque simultanément les trois « révolutions » – industrielle, socioculturelle puis démocratique – que la plupart des pays voisins ont affrontées de façon successive et sur près d'un siècle. De surcroît, il lui a fallu se réinventer un destin national et un État accepté de tous ses habitants. C'est dire que les dé […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 410 mots
  •  • 9 médias

Alors que l'elle apparaissait encore en 1975 très en retard par rapport aux autres pays européens, marquée par les séquelles de la guerre civile (1936-1939) et les années d'autarcie qui ont suivi, l'Espagne depuis lors a connu une évolution impressionnante : elle s'est démocratisée, elle est devenue un membre qui compte au sein de l'Europe communautaire et plus tard de la zone […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - La langue

  • Écrit par 
  • Bernard POTTIER
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

L'année 1492 est fondamentale pour la destinée de la langue espagnole. Avant cette date, la Péninsule connaissait une période de fort dialectalisme, et la littérature, très estimable, était cependant relativement peu abondante. À la fin du xve et au début du xvie siècle, le castillan (espagnol) arrive à m […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 806 mots
  •  • 4 médias

Le caractère essentiel de la littérature espagnole, comme de toute la culture et de tout le génie de l'Espagne, comme du tempérament des Espagnols, est la singularité. De cette singularité les Espagnols ont conscience et ils lui donnent, d'emblée, une raison géographique : ils se sentent situés au bout de l'Europe. Un de leurs aphorismes favoris est que l'Europe commence aux Pyrénées.À cette raiso […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 038 mots
  •  • 11 médias

L'histoire de l'art espagnol ignore la continuité. Son développement par ruptures doit être mis en relation avec le déterminisme géographique qui oppose la massivité continentale de la Meseta à la diversité des zones périphériques. Les Castilles paraissent faites pour unifier et pour commander. Les régions du pourtour ont toujours été attirées par les dissidences. Selon le rythme de l'histoire, l' […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Luis CAMPODÓNICO, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 663 mots
  •  • 4 médias

Selon que l'on considère la traduction musicale des caractères communs à l'ensemble des peuples ibériques ou l'évolution d'une tradition savante, on pourra parler de musique espagnole ou de musique d'Espagne.La première, présente dans les folklores de la Péninsule depuis les origines de la nationalité, a souvent info […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel DRAIN, « ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-geographie/