ESPACE THÉÂTRAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une dynamique nouvelle

L'hétérogénéité des espaces théâtraux, si elle s'explique historiquement et esthétiquement, prend à partir de la fin du xixe siècle une valeur particulière. Le rapport élaboré entre scène et spectateurs devient l'objet de tentatives pour le détruire, le contraindre, ou au contraire l'exacerber. E. G. Craig, Adolphe Appia, Erwin Piscator, Jacques Copeau et Max Reinhardt ont été les figures tutélaires de cette refondation de l'événement théâtral. Denis Bablet relevait quatre modalités pour caractériser cette recherche de nouveaux rapports : « l'aménagement du théâtre à l'italienne par une modification de ses structures ; la conception de nouvelles architectures théâtrales qui unifient l'espace salle /scène et traduisent le désir d'établir un contact direct entre l'acteur et le spectateur ; l'évasion hors de l'édifice théâtral et la recherche de nouveaux lieux scéniques [...] ; la création de théâtres transformables » (D. Bablet, in Le Lieu théâtral dans la société moderne, 1963). Ainsi, à un héritage revendiqué, s'ajoute l'invention d'espaces inédits, la recherche effrénée de modalités spatiales nouvelles, dont le Festspielhaus de Bayreuth, voulu par Wagner et inauguré en 1876, pourrait être le premier exemple. L'importance prise par les scénographes révèle combien l'espace est devenu l'une des variables poétiques de la création. La recherche de nouveaux dispositifs scéniques, les définitions mouvantes données à la « scène » ou au refus de scène permettent un redéploiement de l'espace théâtral, voire sa négation lorsque André Engel (Dell'Inferno, 1982) ou Klaus Michael Grüber (Le Voyage d'hiver, 1977) « inventent » des lieux et des parcours en rupture avec la logique « close » du théâtre à l'italienne. Devenu espace mental, poétique, commémoratif, politique, le lieu théâtral désigne alors des réalités extrêmement diverses : de l'infiniment petit (un acteur et un spectateur peuvent suffire à le délimiter) à des aires [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en arts du spectacle à l'université de Strasbourg-II-Marc-Bloch

Classification


Autres références

«  ESPACE THÉÂTRAL  » est également traité dans :

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 547 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La scène et les écrans »  : […] Depuis l'apparition du septième art, l'influence du cinéma au théâtre s'est manifestée de différentes manières : intégration d'images projetées sur la scène, contribution à l'évolution de la construction et au rythme de la mise en scène, implication constitutive dans l'écriture dramatique. Historiquement, la référence principale à la première de ces manifestations se situe en 1923, avec la mise e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-melange-des-genres/#i_45578

UBERSFELD ANNE (1918-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 339 mots

Historienne française du théâtre. Née à Besançon de parents originaires de Pologne, Anne Ubersfeld entre à l'École normale supérieure, mais le statut des juifs édicté par le régime de Vichy lui interdit de passer l'agrégation de lettres à laquelle elle se préparait. Elle entre alors dans la Résistance au côté de Pierre Courtade. Agrégée en 1946, elle enseigne à Rouen puis à Paris, avant de travai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-ubersfeld/#i_45578

Pour citer l’article

Olivier NEVEUX, « ESPACE THÉÂTRAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-theatral/