LAWRENCE ERNEST ORLANDO (1901-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien américain né le 8 août 1901 à Canton (Dakota du Sud) et mort à Palo Alto (Californie) le 27 août 1958. Après des études effectuées dans les universités du Dakota du Sud, du Minnesota et de Chicago, Ernest O. Lawrence soutient, en 1925, sa thèse de doctorat à Yale, où il devient professeur en 1927. Il sera également professeur à l'université de Californie en 1930. Lawrence effectua de nombreux travaux de recherche, notamment sur l'effet photoélectrique, l'effet thermo-ionique et la biophysique. Son travail le plus important demeure néanmoins la réalisation du cyclotron, le premier des accélérateurs circulaires à voir le jour, et dont l'idée lui vint dès 1929. Le premier modèle fut construit en 1930 par l'un de ses élèves, mais aboutit à un échec ; le deuxième, construit par un autre élève de Lawrence, fournit des protons de 13 keV. Lawrence dirigea la construction d'une troisième machine qui portait les protons à une énergie de 1,2 MeV, énergie suffisante pour effectuer des réactions nucléaires. Lawrence fonda alors le Radiation Laboratory de Berkeley dont il devint directeur en 1936.

Les nouveaux accélérateurs et les machines qui en dérivèrent se révélèrent des appareils de choix pour réaliser des transmutations nucléaires. Lawrence produisit ainsi le technétium, premier élément artificiel, puis plusieurs autres isotopes radioactifs à usage médical, notamment le phosphore et l'iode, ce dernier utilisé dans le traitement de l'hyperthyroïdie. Il a institué également l'emploi de faisceaux de neutrons dans le traitement du cancer. Le prix Nobel de physique lui fut décerné en 1939.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lawrence participa aux travaux du projet Manhattan, où il dirigea le laboratoire de séparation isotopique de l'uranium par spectrographie de masse. Parallèlement à son œuvre de physicien et de chimiste, Lawrence inventa et breveta un tube de télévision en couleurs. En l'honneur du physicien, l'élément transuranien de nombre atomique 103 a été appelé lawrencium.

Le cyclotron

Le cyclotron

photographie

Le physicien américain Ernest Orlando Lawrence (1901-1958), inventeur du cyclotron, un accélérateur circulaire permettant d'effectuer des réactions nucléaires, ici en 1945. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Jean-Pierre LÉVIS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAWRENCE ERNEST ORLANDO (1901-1958)  » est également traité dans :

CARBONE 14 ET LES TRACEURS RADIOACTIFS

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 255 mots

Ernest Lawrence (1901-1958) construisit à Berkeley le premier cyclotron où des collisions à très grande vitesse entre atomes et particules nucléaires produisent des isotopes radioactifs des éléments naturels : carbone 11 [ 11 C, demi-vie : 20 min], oxygène 15 [ 15 O, demi-vie : 2 min], azote 13 [ 13 N, demi-vie : 10 min]. En 1937, Lawrence demanda à son assistant Martin Kamen (1913-1985) d’aider […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbone-14-et-les-traceurs-radioactifs/#i_12176

Pour citer l’article

Jean-Pierre LÉVIS, « LAWRENCE ERNEST ORLANDO - (1901-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-orlando-lawrence/