HECKEL ERICH (1883-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des fondateurs du mouvement Die Brücke en 1905, ce jeune architecte passionné de Nietzsche s'avère d'emblée moins violent, plus mélancolique que Kirchner et Schmitt-Rottluf. Si dans ses premiers paysages (Chevaux dans un pré, 1908, Landsmuseum, Münster) Heckel n'emploie que trois ou quatre couleurs franches, sa palette s'assombrit et son graphisme devient plus complexe lorsqu'en 1911 il se fixe à Berlin. Il faut y voir l'influence de son métier de graveur sur bois, auquel il doit d'ailleurs la célébrité. Dans Le Canal à Berlin (1912, Wallraf-Richartz Museum, Cologne), l'inquiétude sourd des touches posées avec la même vigueur serrée que le réseau des traits, qu'on dirait exécutés à l'aide d'un canif. Puis, sous l'influence du groupe du Blaue Reiter, il géométrise les volumes et cloisonne les surfaces dans ses paysages et dans les visages émaciés de ses portraits. La lumière semble se retirer peu à peu de sa peinture qui, après 1918, devient d'une grande banalité. De 1945 à 1954, Heckel a été professeur à l'Académie des beaux-arts de Karlsruhe.

—  Gérard LEGRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HECKEL ERICH (1883-1970)  » est également traité dans :

BRÜCKE DIE

  • Écrit par 
  • Étiennette GASSER
  •  • 3 335 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Principaux membres du groupe »  : […] La vie de Kirchner (1880-1938) est jalonnée de rencontres artistiques qui sont autant de points de départ et d'appui pour le groupe. Il fit une première découverte, celle de Dürer et des gravures anciennes, au musée de Nuremberg, en 1898, date de ses premières xylographies, ce mode favori de la Brücke où elle excellera. En 1901, à son arrivée à Dresde, a lieu l'exposition d'estampes japonaises che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/die-brucke/#i_6759

KIRCHNER ERNST LUDWIG (1880-1938)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 166 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La création de « Die Brücke » »  : […] Peu après son retour à Dresde, au printemps de 1904, Kirchner rencontre Bleyl avec les futurs membres du mouvement artistique qu'ils allaient créer. Kirchner entre d'abord en relation, par l'intermédiaire d'un camarade de Chemnitz, avec Erich Heckel (1883-1970). De trois ans plus jeune, Heckel s'est lui aussi résigné à s'inscrire en architecture, tout en n'ayant en tête que le désir de mener une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-ludwig-kirchner/#i_6759

Pour citer l’article

Gérard LEGRAND, « HECKEL ERICH - (1883-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-heckel/