WIESCHAUS ERIC (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biologiste du développement américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Edward Lewis et Christiane Nüsslein-Volhard), pour la découverte des mécanismes de contrôle du développement embryonnaire précoce. En travaillant avec Christiane Nüsslein-Volhard, Eric Wieschaus poursuit les recherches novatrices d'Edward Lewis, qui avait fondé lui aussi ses études sur la drosophile, également appelée mouche du fruit, ou mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster), une espèce souvent utilisée pour les expérimentations génétiques.

Eric F. Wieschaus est né le 8 juin 1947, à South Bend (Indiana). Il fait ses études à l'université de Notre Dame jusqu'en 1969, puis à l'université Yale, où il obtient un doctorat en 1974, avant de mener un travail postdoctoral à l'université de Zurich, en Suisse. Il commence à travailler avec Christiane Nüsslein-Volhard de 1978 à 1981, au Laboratoire européen de biologie moléculaire à Heidelberg (Allemagne de l'Ouest). En 1981, il devient professeur assistant à la faculté de l'université de Princeton, puis professeur associé en 1983 et professeur en 1987.

À Heidelberg, Eric Wieschaus et Christiane Nüsslein-Volhard examinent les mutations au sein de 40 000 familles de drosophiles et découvrent que 5 000 environ des 20 000 gènes de la mouche sont importants pour le développement embryonnaire et que 140 environ sont essentiels. Leur recherche, publiée dans le journal scientifique anglais Nature en 1980, établit le schéma, aujourd'hui largement accepté, selon lequel trois séries de gènes contrôlent les subdivisions du développement embryonnaire : les gènes gap, ou gènes lacunaires, qui donnent le plan du développement général du corps ; les gènes pair-rule, ou gènes des règles d'appariement, qui subdivisent ces régions générales en segments corporels ; et les gènes de polarité segmentaire, qui déterminent les structures spécifiques à l'intérieur de ces segments. Leurs travaux ont aidé les scientifiques à mieux comprendre les mutations congénitales survenant chez d'autres animaux, et notamment chez l'homme.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  WIESCHAUS ERIC (1947- )  » est également traité dans :

NÜSSLEIN-VOLHARD CHRISTIANE (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

Généticienne allemande, spécialiste de génétique du développement, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Eric Wieschaus et Edward Lewis), pour ses recherches sur les mécanismes de développement précoce de l'embryon. En travaillant en tandem avec Eric Wieschaus, Christiane Nüsslein-Volhard a poursuivi les recherches pionnières d'Edward Lewis, qui utilisait la drosophile, é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiane-nusslein-volhard/#i_40006

Pour citer l’article

« WIESCHAUS ERIC (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-wieschaus/