ÉQUIVOCITÉ & UNIVOCITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Termes qui, dans leur sens technique, appartiennent à la philosophie médiévale. Est univoque le mot qui est toujours employé dans le même sens. Est équivoque le mot qui est employé dans des sens différents, sans toutefois qu'on arrive à la pure et simple homonymie (comme c'est le cas si l'on parle du vol d'un tableau au Louvre et du prochain vol d'Air France pour Athènes). Le problème du langage théologique est ainsi résumé par saint Thomas d'Aquin (Somme théologique, Ie pars, quest. 13, art. 5) : « Il est impossible de prédiquer quoi que ce soit de manière univoque de Dieu et des créatures. » Ainsi, « être bon » ou « être puissant » ne peut avoir le même sens pour Dieu et pour un homme : cela résulte de la transcendance radicale de Dieu. Le concept d'analogie apparaît comme une solution au problème d'un discours sensé sur Dieu (plutôt qu'à Dieu). Le thème est repris dans les Principes de la philosophie de Descartes (I, 51) et dans l'Éthique de Spinoza. Dans la tradition religieuse, il est lié à la question des noms et des attributs divins.

—  Françoise ARMENGAUD

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes

Classification


Autres références

«  ÉQUIVOCITÉ & UNIVOCITÉ  » est également traité dans :

ANALOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Alain de LIBERA
  • , Universalis
  •  • 10 454 mots

Dans le chapitre « Le point de départ « aristotélicien » : histoire d'un contresens »  : […] Si l'histoire de la « théorie aristotélicienne de l'analogie » est l'histoire d'un contresens médiéval, ce contresens fait partie de l'histoire même de la transmission des textes d'Aristote. Interprétée en termes de corpus, la théorie médiévale de l'analogie se présente comme la fusion forcée de trois textes d'inspiration, de portée et de signification différentes : la distinction entre synonymes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analogie/#i_8300

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « La théorie des distinctions »  : […] Dans le commentaire d'Ockham sur le Livre des sentences de Pierre Lombard, les cinq Questions sur les universaux sont posées en vue d'une sixième sur « l' univocité » de « l'être » que le théologien dit de Dieu comme des créatures ; ce terme garde-t-il le même sens comme gardent le même sens les prédicats spécifiques ou génériques appliqués aux individus ou aux espèces ? L'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_8300

Pour citer l’article

Françoise ARMENGAUD, « ÉQUIVOCITÉ & UNIVOCITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/equivocite-et-univocite/