Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉPIGRAPHIE

Bibliographie

Actes du VIIe congrès international d'épigraphie grecque et latine (1977), Les Belles-Lettres, Paris, 1979

L'Année épigraphique, depuis 1880 ; Colloque du centenaire (1988), P.U.F., 1990

R. Bloch, L'Épigraphie latine, coll. Que sais-je ?, Paris, 4e éd. 1969

F. Bücheler, Carmina latina epigraphica, 2 vol., Leipzig, 1895-1897

Corpus inscriptionum latinarum, 16 vol., Berlin, depuis 1863

H. Dessau, Inscriptiones latinae selectae, 3 vol., Berlin, 1892-1916

E. Engström, Carmina ... post editam collectionem Buechelerianam in lucem prolata conlegit, Leipzig, 1912

M. Guarducci, Epigrafia greca, t. I, Rome, 1967

R. Helbig, Auswahl aus griechischen Inschriften, Berlin-Leipzig, 1915

M. Holleaux, Études d'épigraphie et d'histoire, 5 vol., Paris, 1938-1957

G. Klaffenbach, Griechische Epigraphik, Göttingen, 1957 ; 2e éd. 1967

L. Moretti, Iscrizioni storiche ellenistiche, t. I, Florence, 1967

J. Pouilloux, Choix d'inscriptions grecques, Paris, 1960

A. B. Purdie, Latin Verse Inscriptions, Londres, 1935

Revue des études grecques, depuis 1888

L. Robert, L'Épigraphie grecque au Collège de France, Paris, 1939 ; Hellenica, 13 vol., Paris, 1940-1965 ; « Épigraphie », in Encyclopédie de la Pléiade, L'Histoire et ses méthodes, Paris, 1961 ; « L'Antiquité grecque », in Sciences, no spéc., janv.-févr. 1967

L. J. Robert, La Carie, t. II, Paris, 1954

A. G. Woodhead, The Study of Greek Inscriptions, Cambridge Univ. Press, New York, 1959, rééd. 1981.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Lyon
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ARABE (MONDE) - Langue

    • Écrit par David COHEN
    • 9 385 mots
    • 3 médias
    Dans la période historique la plus ancienne, l'arabe proprement dit n'occupait pas l'ensemble de la péninsule. L'épigraphie permet de reconnaître deux grands ensembles dialectaux assez différents l'un de l'autre pour qu'il ne soit pas possible de les considérer comme les deux aspects d'une même langue...
  • CAILLOU MICHAUX

    • Écrit par Jean-Claude MARGUERON
    • 218 mots

    Acquis en 1800 par le cabinet des Antiquités sur instruction du ministre de l'Intérieur, et aujourd'hui conservé au cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France, le caillou Michaux porte le nom de son inventeur, le botaniste André Michaux (1746-1802) qui l'avait ramené dans ses bagages...

  • CELTES

    • Écrit par Christian-Joseph GUYONVARC'H, Pierre-Yves LAMBERT, Stéphane VERGER
    • 15 826 mots
    • 5 médias
    ...très périphériques à partir du iiie siècle et, tardivement, au ier siècle avant J.-C., dans les milieux précocement romanisés de Gaule centrale. Il n'y eut d'ailleurs jamais d'alphabet laténien et les rares inscriptions pré-romaines en langues celtiques empruntent toujours des alphabets étrangers...
  • CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

    • Écrit par Paul DEMIÉVILLE, Jean-Pierre DIÉNY, Yves HERVOUET, François JULLIEN, Angel PINO, Isabelle RABUT
    • 45 648 mots
    • 1 média
    Certains des historiens chinois actuels prétendent que l'origine de la littérature chinoise est à chercher dans les chants du peuple au travail se plaignant de l'oppression qu'il subit. Cela rejoint la théorie qui veut que les premiers modes d'expression de l'homme aient été la musique, la danse et des...
  • Afficher les 24 références

Voir aussi