ÉPICONDYLITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'épicondyle est une saillie osseuse située à la face externe de l'extrémité inférieure de l'humérus. De nombreux muscles s'y insèrent, jouant un rôle dans la prono-supination et les mouvements de la main et des doigts.

L'épicondylite ou épicondylalgie est due à de petites ruptures musculaires au sein des insertions tendino-périostées pouvant, dans les formes sévères, s'étendre à la capsule de l'articulation radio-humérale voisine. On appelle souvent cette affection tennis-elbow, car on l'observe assez souvent chez les joueurs de tennis après trente ans. D'autres sports peuvent être en cause, mais la cause la plus fréquente est le port d'objets lourds par une seule main (valises, sacs, etc.). La douleur siège à l'extérieur du coude, dont le jeu peut être limité, surtout dans la prono-supination : tourner un bouton de porte peut devenir difficile. Souvent, il existe une irradiation douloureuse vers la main et même le bras.

Le diagnostic est généralement très facile, en raison de l'anamnèse, du siège de la gêne et surtout de la douleur « exquise » lorsqu'on appuie sur l'épicondyle. La radiographie ne montre que très tardivement une calcification parallèle à l'épicondyle. Le traitement comporte essentiellement le repos et des infiltrations de corticoïdes loco dolenti. Dans les formes très rebelles, la chirurgie, qui montre des lésions parfois très importantes, permet une réparation musculo-capsulaire. Cependant, les résultats ne peuvent être garantis, surtout chez les travailleurs de force et les sportifs.

—  Jean-Paul CAMUS

Écrit par :

  • : professeur de rhumatologie à l'université de Paris-VI-Pierre-et Marie-Curie

Classification

Pour citer l’article

Jean-Paul CAMUS, « ÉPICONDYLITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/epicondylite/