ENTRAÎNEUR, chimie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Substance que l'on ajoute à un mélange afin d'entraîner un composé présent dans le mélange à l'état de traces. Il s'agit d'une technique particulièrement utilisée en chimie nucléaire.

L'efficacité d'un entraîneur est due, le plus souvent, à la similitude de ses propriétés chimiques avec celles du radio-élément à isoler. Il s'ensuit donc que plus cette similitude est grande plus difficile devient la séparation définitive. C'est pourquoi on évite généralement l'emploi des entraîneurs aux derniers stades d'une séparation.

Il existe plusieurs méthodes de séparation avec entraîneurs, notamment la co-précipitation (par syncristallisation ou par adsorption) et la chromatographie sur colonne avec un éluant non volatil. Dans une syncristallisation, le microcomposant, ou élément à isoler, forme des cristaux isomorphes avec ceux de l'entraîneur. Dans le cas de l'adsorption, le microcomposant est concentré sur la surface de l'entraîneur.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ENTRAÎNEUR, chimie  » est également traité dans :

RADIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 6 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Conformément à sa position dans le groupe IIa de la classification périodique, la structure électronique du radium est : [Rn] + 7 s 2 . C'est l'élément le plus électropositif des métaux alcalino-terreux. Le potentiel normal calculé du couple Ra 2+ /Ra est E H  = — 2,92 V ; le potentiel de demi-vague correspondant à la décharge des ions Ra 2+ sur une cathode de mercure est — 1,59 V. Le radium est […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « ENTRAÎNEUR, chimie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/entraineur-chimie/