GOREY EDWARD (1925-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain, illustrateur et dessinateur américain à l'humour malicieux et à la sensibilité gothique. Dans le monde très noir qui apparaît sous la plume de Gorey, vont des personnages aux yeux en boutons de bottine, aux visages inexpressifs et au maintien très digne (Edwardien), dont les événements stupides et généralement macabres auxquels ils sont confrontés ne les déparent qu'à peine. Ses poèmes empreints de non-sens rappellent les limericks du dessinateur et peintre britannique Edward Lear (1812-1888), et le ridicule suranné de sa prose pseudo-victorienne fait les délices de ses lecteurs.

Edward St. John Gorey naît le 22 février 1925 à Chicago. Sorti diplômé de Harvard en 1950, il se plonge dans la vie culturelle new-yorkaise. En 1953, il commence à écrire et à illustrer de petits ouvrages. The Doubdtful Guest (L'Invité douteux, 1957, trad. franç., 1994), son premier livre « pour enfants », met en scène une créature aux allures de pingouin évoluant dans un intérieur luxueux. Un article élogieux du critique Edmund Wilson dans le New Yorker attire l'attention sur le travail du jeune auteur, bientôt sollicité pour réaliser d'autres illustrations.

Pendant les années 1960, Gorey affine son style et publie sous divers pseudonymes, généralement anagrammatiques, aux résonances espiègles : Ogdred Weary, Drew Dogyear, Mrs. Regera Dowdy... Passionné d'abécédaires, il en crée un devenu célèbre, The Gashlycrumb Tinies (1962), où il élimine vingt-six enfants : « M comme Maud qui fut emportée par les flots ; N comme Neville qui mourut d'ennui ». Il illustre deux livres d'Edward Lear, dont le très populaire The Dong with a Luminous Nose (1969), mais invente aussi ses propres histoires : The Hapless Child (1961), The Gilded Bat (La Chauve-souris dorée, 1966, trad. franç., 1993), et The Deranged Cousins : or, Whatever (1969).

À partir de 1970, Gorey poursuit l'écriture d'histoires pour enfants, mais se consacre surtout à des ouvrages pour adultes. Ses anthologies Amphigorey (1972), Amphigorey Too (1972) et Amphigorey Also (1983) sont des succès. Les deux premiers volumes feront l'objet d'une adaptation en vue d'un spectacle musical à Broadway, intitulé Gorey Stories (1978). Un autre recueil d'histoires est mis en scène en 1989, sous le titre The Vinegar Works. Son humour macabre trouvera encore d'autres supports d'expression : en 1978, il remporte un Tony Award pour les costumes dessinés à l'occasion de la reprise à Broadway de la pièce Dracula, puis il conçoit pour la chaîne publique P.B.S. la séquence animée faisant le générique de la série Mystery ! (1979). Parmi ses derniers ouvrages, citons The Haunted Tea-Cosy : A Dispirited and Distateful Diversion for Christmas (1997) et The Headless Bust : A Melancholy Meditation on the False Millenium (1999), dont la traduction française (Le Buste sans tête : une triste méditation sur le faux millénaire, 2003) rejoint la douzaine d'ouvrages parus depuis 1993 dans la collection Le Cabinet du lettré, aux éditions Le Promeneur dirigées par Patrick Mauriès. Edward Gorey est mort à Hyannis, dans le Massachusetts, le 15 avril 2000.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« GOREY EDWARD - (1925-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-gorey/