BOISSONNET EDMOND (1906-1995)

Edmond Boissonnet, né le 20 juillet 1906 à Bordeaux, est un artiste français du xxe siècle. Son indépendance ne l’empêchera pas de suivre de près les grands courants artistiques de son temps.

Après un apprentissage en sculpture sur bois à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, il travaille dans une entreprise de décoration. Il participe en 1929 à la fondation de la Société des artistes indépendants bordelais, où il expose ses peintures réalistes. Dans les années 1930, des voyages en Espagne et en Italie, et ses rencontres parisiennes avec Pierre Bonnard et Raoul Dufy favorisent l’évolution de son style vers une peinture plus transparente et lumineuse. À Bordeaux, de fortes amitiés naîtront de ses rencontres avec André Lhote et le dessinateur humoriste Chaval.

Après avoir obtenu un prix au Salon de la Jeune peinture avec Poissons et Citron (1948), Edmond Boissonnet expose au Salon de Mai et dans différentes galeries parisiennes. Il crée son propre style en privilégiant un cubisme à la limite de l’abstraction, avant de revenir au figuratif.

Dans les années 1970, il conçoit également des mosaïques, murales ou de pavement, faites de déchets minéraux, de céramiques et de faïences. À l’aide d’un métier à tisser de sa confection, et en collaboration avec son épouse Paule Cécile Jude, il réalise des tapisseries expressionnistes ou fantastiques (La Peur de la nuit, 1973).

En lien avec le désir de dépassement de soi et d’évasion, il peint des sportifs en compétition (Le Combat dans l’arène, 1982) et des paysages réinventés (Moncassin, 1986). Le court-métrage Boissonnet, un aventurier de l’absolu (1983) de Jean-Pierre Mitrecey retrace son parcours artistique. Edmond Boissonnet meurt le 28 décembre 1995 à Saint-Germain-sur-Avre (Eure). Il est inhumé à Lège-Cap Ferret (Gironde). Son épouse sera enterrée auprès de lui en 2001.

—  Françoise GARCIA, Max BOISSONNET

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Françoise GARCIA, Max BOISSONNET, « BOISSONNET EDMOND - (1906-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-boissonnet/