ÉCONOMUSÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une enquête française réalisée en 1995 à la demande du C.N.R.S. recensait dans 29 pays d'Europe 286 établissements ayant pour mission de documenter, de conserver et de montrer au public des techniques et des savoir-faire artisanaux ou industriels traditionnels.

Cette enquête faisait apparaître, à côté de 136 musées, écomusées, musées de plein air ou musées techniques réalisant des démonstrations et organisant des formations à des techniques traditionnelles et de 58 conservatoires et centres de formation, l'émergence d'une autre catégorie d'institutions : les ateliers musées, petites entreprises d'implantation ancienne associant production et démonstration de techniques traditionnelles (ateliers qui sont appelés économusées au Canada, ).

Économusées au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans l'île du Prince-Édouard

Économusées au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans l'île du Prince-Édouard

Dessin

Le réseau des économusées au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans l'île du Prince-Édouard en 1999-2000 (d'après: Société internationale des entreprises économusées). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mais l'enquête n'était certainement pas exhaustive (92 ateliers musées), elle se limitait aux pays d'Europe occidentale ; il existe certainement dans l'ensemble du continent plusieurs centaines d'entreprises qui, pour trouver de nouveaux débouchés, ouvrent leur porte à un public amateur à la fois d'exotisme et de tradition.

Plusieurs raisons expliquent cet engouement récent pour le monde de l'entreprise : la disparition progressive des ateliers dans les villes comme dans les campagnes, les profondes transformations du monde ouvrier dans les pays les plus développés, l'automatisation accrue des processus de fabrication voire leur délocalisation dans des pays à main-d'œuvre peu coûteuse contribuent à rendre le monde de la production de plus en plus exotique. Si l'on ajoute à cela un zeste de nostalgie pour un temps où la « belle ouvrage » était visible dans l'atelier du tisserand ou dans la forge du maréchal-ferrant, on détient une série d'indices qui expliquent le désir que nous éprouvons à pousser la porte de l'usine ou de l'atelier.

Aujourd'hui, la société éprouve le besoin de se référer à un ensemble d'objets et de techniques qui renvoient à une tradition, à une authenticité. Produits de terroirs, pièces uniques sorties des mains d'un maître artisan ou objets manufacturés sont les messagers de la tradition ; ils constituent un lien a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis CHEVALLIER, « ÉCONOMUSÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/economusees/