FLAVIENNE DYNASTIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dynastie romaine (69-96) fondée par Vespasien (69-79) et ensuite représentée par ses fils Titus (79-81) et Domitien (81-96), membres de la gens Flavia.

La chute de Néron en 68 et l’extinction de la dynastie julio-claudienne sont suivies d’une guerre de succession qui met en évidence les bases militaires du principat et la faiblesse des liens unissant l’empereur à Rome. Les empereurs qui se succèdent, Galba, Othon, Vitellius et Vespasien, représentent respectivement les légions d’Espagne, la garde prétorienne (troupes personnelles de l’empereur), l’armée du Rhin et une coalition des armées du Danube et de l’Euphrate. Tous, à l’exception d’Othon, sont empereurs de fait quand ils entrent dans Rome. Le seul survivant de la lutte, Vespasien, est un homme d’origine relativement modeste. Le principat cessant ainsi d’être entouré du prestige d’une haute naissance, il devient nécessaire de lui donner une forme légitime et permanente. Les résultats sont multiples : un système complexe et formel de titres remplace l’utilisation de leur nom pour désigner les empereurs julio-claudiens ; l'accent est mis sur les prérogatives inhérentes au principat (comme le pouvoir censorial) ; et tentative est faite de donner au césarisme un caractère héréditaire, soit par filiation naturelle, soit par adoption. Le culte des empereurs devient le symbole de la continuité et de la légitimité.

Pendant son règne, Vespasien réorganise l’armée qui devient plus loyale et professionnelle. Il augmente également le nombre des membres du Sénat, et fait appel à des administrateurs consciencieux. Il augmente et généralise ensuite les impôts. Enfin, il renforce les frontières de l’empire (sans toutefois lui ajouter beaucoup de nouveaux territoires). Le règne de son fils Titus est bref mais populaire. Il est suivi par celui de Domitien, autocrate qui lutte contre les sénateurs, instaure des impôts et saisies sur les bâtiments somptueux, les jeux et les spectacles. Son assassinat met fin à la terreur qu’il fait régner entre 89 et 96. La dynastie flavienne laisse la place aux cinq empereurs de la dynastie des Antonins.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  FLAVIENNE DYNASTIE  » est également traité dans :

ANNÉE DES TROIS EMPEREURS

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 242 mots

L'année 69 est marquée par la première guerre civile de l'Empire romain, durant laquelle trois prétendants (Galba, Othon, Vitellius) se succèdent au poste d'empereur, avant l'avènement d'une nouvelle dynastie. Tout commence en juin 68, lorsque l'empereur régnant, Néron, se suicide face au soulèvement d'une partie de l'Empire. Galba, gouverneur de la province espagnole de Tarraconaise et représenta […] Lire la suite

AVÈNEMENT DE LA DYNASTIE DES ANTONINS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 352 mots

69 Vespasien clôt la guerre civile en fondant la dynastie des Flaviens ; ses deux fils, Titus et Domitien, lui succédent. 81 Mort de Titus et avènement du dernier empereur flavien : Domitien. 96 Domitien, qui depuis plusieurs années faisait régner la terreur au Sénat, est assassiné par son chambellan et par le préfet du prétoire ; le Sénat décerne le même jour les pouvoirs impériaux à Nerva, âg […] Lire la suite

DOMITIEN TITUS FLAVIUS DOMITIANUS (51-96) empereur romain (81-96)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 331 mots

Né le 24 octobre 51, Titus Flavius Domitianus, fils de Vespasien et frère de Titus, accède à l'Empire en 81. Son règne commence bien : il développe l'agriculture italienne (loi sur les terres abandonnées dès 82, édit protégeant la viticulture) ; il active de nombreuses constructions (vaste demeure sur le Palatin, temple de Jupiter Capitolin, Forum dit de Vespasien, arc de Titus, nombreuses routes) […] Lire la suite

PALATIN, Rome, archéologie

  • Écrit par 
  • Manuel ROYO
  •  • 3 889 mots

Dans le chapitre « Le Palatin impérial et la formation des palais »  : […] Le contexte légendaire explique l'installation d'Auguste à l'angle sud-ouest de la colline plutôt que dans sa maison natale, située ailleurs sur le Palatin. Dès 40 avant J.-C., le futur empereur, qui cherche bientôt à apparaître comme un nouveau fondateur de Rome, fait acheter ou confisque plusieurs domus qu'il transforme tout en préservant l'autonomie de certaines. Ainsi la Maison de Livie et ce […] Lire la suite

PREMIÈRE GUERRE CIVILE DE L'EMPIRE ROMAIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 391 mots

Mars 68 Insurrection de Judex en Gaule, contre Néron ; elle est écrasée par le commandant Verginius Rufus, à qui ses troupes proposent l'Empire et qui le refuse ; cette révolte, qui a pourtant échoué, marque le début du soulèvement d'une grande partie des provinces contre l'empereur régnant, dernier représentant de la première dynastie de l'Empire, les Julio-Claudiens. Avril 68 Galba, gouverneur […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les Flaviens »  : […] La mort de Néron mit fin à la dynastie julio-claudienne et déchaîna une longue crise. Vindex avait rapidement succombé sous les coups des légions du Rhin, hostiles aux vues « libérales » affichées par les Gaulois du Centre et du Sud, mais Galba, mieux armé, était devenu empereur à Rome. Âgé, maladroit et sans générosité, il fut renversé par les prétoriens et la foule, qui regrettaient Néron et cr […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] Le grand élan créateur apparu sous Néron continue sous les Flaviens ; mais on ne risque plus les audacieuses fantaisies du prince acteur ; le lac de la Domus Aurea est comblé et on bâtit dessus le gigantesque amphithéâtre, où le bon empereur Titus, « délices du genre humain », fit égorger, pour l'inauguration, neuf mille bêtes et quelques milliers de gladiateurs. « On ne saurait marchander l'adm […] Lire la suite

VESPASIEN TITUS FLAVIUS (9-79) empereur romain (69-79)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 919 mots

Né à Reate, l'actuelle Rieti, ville de l'Italie centrale, Vespasien, fils de publicain, appartient au monde des finances de l'Empire romain. Élevé dans une métairie de Toscane, il apprend à connaître les problèmes qui se posent aux paysans. Son origine aisée lui permet de franchir les étapes d'une carrière politique qui le mène, sous l'empereur Caligula, à exercer les fonctions d'édile en 38 et de […] Lire la suite

Pour citer l’article

« FLAVIENNE DYNASTIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-flavienne/