HODGKIN DOROTHY MARY CROWFOOT (1910-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste britannique née au Caire (Égypte), décédée à Ilmington (Warwickshire). Dorothy Mary Crowfoot Hodgkin commence en 1928 ses études de chimie à Oxford et les poursuit en 1932 à Cambridge, où elle s'initie, sous la direction de John Desmond Bernal, à la détermination de structures cristallines par diffraction des rayons X. Elle revient en 1934 à Oxford, où elle va effectuer le reste de sa carrière. Elle y occupe différents postes d'enseignement et est nommée, en 1960, directeur de recherches de la Royal Society. Elle avait obtenu un doctorat de l'université de Cambridge en 1937.

Dorothy Crowfoot Hodgkin

Dorothy Crowfoot Hodgkin

photographie

La Britannique Dorothy Mary Crowfoot Hodgkin (1910-1994), lauréate du prix Nobel de chimie, en 1964, pour sa découverte de la structure de la pénicilline et de la vitamine B12

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La détermination par diffraction des rayons X de la structure tridimensionnelle de molécules complexes et biologiquement importantes a été le thème des recherches de Hodgkin. Parmi tous les résultats à son actif, les trois les plus importants sont sans doute ceux relatifs à la pénicilline (1949), à la vitamine B12 (1957) et à l'insuline (1969). La structure de la pénicilline, antibiotique isolé en 1928 par Alexander Fleming à partir de cultures de Penicillium notatum et produit en quantités importantes pendant la Seconde Guerre mondiale, a également été déterminée en 1945 par Robert Burns Woodward par des moyens chimiques et physicochimiques plus traditionnels. La vitamine B12 est isolée du foie en 1948 et, la même année, Hodgkin commence le travail de détermination de sa structure ; le mémoire définitif est publié en 1957 et la vitamine B12 apparaît alors comme la plus grosse et la plus complexe molécule organique dont la structure ait été élucidée. Enfin, en 1969, Dorothy Hodgkin publie la structure tridimensionnelle de l'insuline, hormone comprenant cinquante et un aminoacides et dont Frederick Sanger avait déterminé l'enchaînement en 1955. Pendant toutes ses recherches, Hodgkin a su profiter des ressources des techniques modernes de calcul, depuis les calculateurs à fiches perforées qui lui ont servi durant son travail sur la pénicilline jusqu'aux ordinateurs électroniques parmi les plus puissants de l'époque, qu'elle utilisa, par exemple, pour la détermination des structures de la vitamine B12 et de l'insuline. Le prix Nobel de chimie lui a été décerné en 1964.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « HODGKIN DOROTHY MARY CROWFOOT - (1910-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-mary-crowfoot-hodgkin/