RIDRUEJO DIONISIO (1912-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique et écrivain espagnol, dirigeant de l'U.S.D.E. (Union social-démocrate espagnole), Dionisio Ridruejo fut l'une des figures les plus représentatives des déchirements et des incertitudes de l'Espagne contemporaine.

Il était né à Burgo de Osma (Soria), au cœur des hautes terres qu'il décrivit dans sa Guía de Castilla la Vieja (2 vol., 1968-1975). Après des études de droit et de journalisme, il devint chef de la Phalange. Il fit alors paraître son premier livre de poésie, Plural (1935). Ami et compagnon fidèle de José Antonio Primo de Rivera, il collabora à la composition de l'hymne phalangiste Cara al sol. Quand éclate la guerre civile, il s'engage dans les troupes nationalistes. Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans la Phalange ; il est directeur général de la Propagande sous le premier gouvernement du général Franco. En 1942, il part pour la Russie comme volontaire dans la División azul, formée en Espagne pour lutter contre l'Armée rouge. Il en rapporte un recueil de poèmes, Poesía en armas (1944), dans lequel l'expérience qu'il vient de vivre comme simple soldat a détruit l'harmonie formelle et froide de son premier style. Dès son retour de Russie, il prend une attitude de plus en plus réticente vis-à-vis du régime franquiste, qui trahit à ses yeux l'idéal de justice sociale de la première Phalange. Dionisio Ridruejo en vient ainsi à rompre avec le régime constitué et démissionne de toutes ses charges officielles. Disgracié, relégué dans de petites villes de province, reniant publiquement ses anciennes convictions, il se consacre, pour subsister, à la littérature et au journalisme, tout en s'engageant délibérément dans un combat ardent pour la démocratie. L'exil, la prison, plusieurs procès sanctionnent ce revirement ou plutôt cette prise de conscience menée avec un courage exemplaire. En 1962, il participe à Munich à la rencontre entre les chefs de l'opposition extérieure et intérieure. En 1963, il dénonce l'exécution du leader communiste Grimau, qu'il qualifie d'« acte cruel [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « RIDRUEJO DIONISIO - (1912-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dionisio-ridruejo/