TORRES VILLARROEL DIEGO DE (1694-1770)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De cet écrivain espagnol qui a publié l'essentiel de ses œuvres dans la première moitié du xviiie siècle, la renommée n'a guère franchi les Pyrénées. Pourtant, il fut sans conteste le plus célèbre de son temps. Diego de Torres Villarroel est né à Salamanque en 1694, dans un milieu de petits boutiquiers. Très tôt se manifeste en lui une vocation d'écrivain, d'abord à travers le pastiche d'écrivains admirés, Quevedo surtout. À partir de 1726, il enseigne les mathématiques et l'astrologie à l'université de Salamanque — en un temps où ces disciplines sans prestige sont liées —, moins par prédilection que pour s'assurer un statut officiel dont il saura se prévaloir à l'occasion. Alors commence ce que l'on pourrait appeler la double vie de Diego : peu assidu dans les salles de cours où les auditeurs vont surtout savourer ses plaisanteries, il passe le plus clair de son temps à Madrid chez des protecteurs de haut lignage pour lesquels il organise des fêtes musicales et théâtrales.

Amuseur dans la vie, Diego de Torres Villarroel veut l'être aussi en littérature, à travers des récits fantastiques, et surtout une cinquantaine d'almanachs publiés annuellement à partir de 1718. Mais il prétend encore toucher à bien des genres et à bien des formes : théâtre, poésie, roman, traité de vulgarisation scientifique, pamphlet, hagiographie, tout l'attire, pourvu que sa renommée sorte grandie d'une pratique littéraire qui, dans la plupart des cas, a partie liée avec le discours sur soi.

La distance tapageuse prise avec l'institution universitaire lui vaut la solide inimitié de ses collègues — et peut-être une dénonciation à l'Inquisition, qui expurge en 1743 l'un de ses traités de morale. De multiples incidents émaillent sa carrière (de 1732 à 1734, il devra s'exiler au Portugal, et, de 1758 à 1762, il sera en lutte ouverte avec le Conseil de son université). En 1745, il est ordonné prêtre, prend sa retraite en 1750 et se consacre, en 1752, à l'édition en souscription (la première en Espa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification

Pour citer l’article

Guy MERCADIER, « TORRES VILLARROEL DIEGO DE - (1694-1770) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/diego-de-torres-villarroel/