DES ARBRES À ABATTRE (mise en scène K. Lupa)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au cœur de sa création théâtrale, amorcée à la fin des années 1970, Krystian Lupa, metteur en scène, plasticien et pédagogue polonais, entretient une relation avec l’auteur et dramaturge autrichien Thomas Bernhard (1931-1989), en qui il reconnaît depuis longtemps « un frère d’armes ». Une rencontre qui a commencé en 1992 au Stary Teatr de Cracovie avec une adaptation du roman La Plâtrière, et qui s’est poursuivie au cours des années suivantes avec Emmanuel Kant, Déjeuner chez Wittgenstein, Extinction, Perturbation, Place des Héros, et une première création, Des arbres à abattre, issue du roman, le 10 janvier 2014, au Schauspielhaus de Graz (Autriche), en langue polonaise sous le titre Wycinka Holzfällen. Avec une nouvelle distribution, cette création a poursuivi sa carrière en France, d’abord au festival d’Avignon 2015, puis à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, dans le cadre du festival d’Automne 2016, dans une version légèrement modifiée. Deux autres spectacles de Lupa sont présentés à cette occasion : Place des Héros (Théâtre de la Colline) et Déjeuner chez Wittgenstein (Les Abbesses-Théâtre de la Ville).

Des arbres à abattre, de Thomas Bernhard

Des arbres à abattre, de Thomas Bernhard

Photographie

Krystian Lupa a conduit l'essentiel de ses recherches théâtrales à partir de la littérature romanesque, portant à la scène des écrivains tels que Boulgakov, Musil ou Broch. Mais c'est sans aucun doute avec Thomas Bernhard qu'il entretient le plus long compagnonnage, soit en adaptant ses... 

Crédits : Natalia Kabanow

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « DES ARBRES À ABATTRE (mise en scène K. Lupa) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-arbres-a-abattre/