Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GABOR DENNIS (1900-1979)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Né le 5 juin 1900 à Budapest (Hongrie), Dennis Gabor est le fils aîné du directeur d'une entreprise minière. Après des études d'ingénieur à la Technische Hochschule de Berlin, il s'oriente vers la physique appliquée et rejoint la compagnie Siemens et Halske, où il met au point la lampe à vapeur de mercure qui assura l'éclairage de millions de rues. Fuyant l'Allemagne peu après la prise du pouvoir par les nazis, il émigre en Grande-Bretagne et travaille pour la firme British Thomson Houston de 1934 à 1948. Il quitte l'industrie pour l'Imperial College of Science and Technology de Londres en janvier 1949, où il poursuivra jusqu'à sa retraite, en 1967, une carrière d'inventeur prolifique. Il reçoit en 1971 le prix Nobel de physique pour l'invention de l'holographie.

Dennis Gabor recevant le prix Nobel - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Dennis Gabor recevant le prix Nobel

Dennis Gabor - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Dennis Gabor

Un signal lumineux consiste en une amplitude et une phase, mais un récepteur normal n'est pas sensible à la phase. Pour ne pas perdre cette information, Gabor propose de superposer ce signal à une onde de référence et d'enregistrer les franges d'interférence. La lecture de l'hologramme ainsi constitué nécessite l'éclairement par une onde identique et donne l'illusion d'une vision en relief. Si Gabor développe la théorie de l'holographie de 1948 à 1951, il faudra attendre 1962 pour que les Américains Emmett Leith et Juris Upatnieks réalisent, à l'aide d'un laser, le premier hologramme dans leur laboratoire de l'université du Michigan à Ann Arbor.

Gabor consacra ses dernières années à une réflexion approfondie sur le nécessaire apport scientifique à la sauvegarde et à la régénération des ressources naturelles. Fortement handicapé à la suite d'une hémorragie cérébrale survenue en 1974, Gabor meurt à Londres le 8 février 1979.

— Bernard PIRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer cet article

Bernard PIRE. GABOR DENNIS (1900-1979) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Dennis Gabor recevant le prix Nobel - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Dennis Gabor recevant le prix Nobel

Dennis Gabor - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Dennis Gabor

Autres références

  • DÉCOUVERTE DE L'HOLOGRAPHIE

    • Écrit par
    • 216 mots
    • 1 média

    Alors qu'il s'efforçait d'améliorer la qualité des microscopes électroniques en privilégiant la phase et non l'amplitude de l'onde, Dennis Gabor (1900-1979) découvre le principe de l'holographie, ce qui lui vaudra le prix Nobel de physique en 1971. Cette technique...

  • HOLOGRAPHIE

    • Écrit par et
    • 5 748 mots
    • 10 médias
    La théorie de l'holographie est due à D. Gabor, en 1948, et lui valut le prix Nobel de physique en 1971. Toutefois, il fallut attendre 1962 pour que E. Leith et J. Upatnieks disposant d'une source de lumière cohérente assez intense, le laser, puissent obtenir le premier hologramme.
  • ONDELETTES

    • Écrit par et
    • 5 725 mots
    Un prototype d'analyse par ondelettes avait été proposé au milieu des années 1940 par le physicien Dennis Gabor, qui en 1971 reçut le prix Nobel de physique pour ses travaux sur l'holographie. Gabor suggérait de rendre locale l'analyse de Fourier, en s'aidant de « fenêtres ». Une fenêtre est...