SOYER DAVID (1923-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membre fondateur du Quatuor Guarneri (Guarneri String Quartet, ou Guarneri Quartet) en 1964, le violoncelliste américain David Soyer appartient à ce prestigieux ensemble new-yorkais jusqu'à la fin de sa carrière musicale, en 2001. Réunissant Arnold Steinhardt (premier violon), John Dalley (deuxième violon), Michael Tree (alto) et David Soyer, ce quatuor à cordes affiche une remarquable pérennité, puisqu'il a conservé sa formation d'origine pendant trente-sept ans, jusqu'au départ de son violoncelliste.

David Soyer est né le 24 février 1923, à Philadelphie, dans une famille non musicale, ce qui explique qu'il ne débute l'étude du violoncelle qu'à l'âge de onze ans. Il donne en 1942 son premier concert avec l'Orchestre de Philadelphie, placé sous la direction de Eugene Ormandy. Le jeune homme se perfectionne auprès d'Emmet Sargeant, de Joseph Emonts, de Diran Alexanian, d'Emanuel Feuermann, de Pablo Casals. Pendant la Seconde Guerre mondiale, David Soyer joue de l'euphonium et du violoncelle au sein d'un orchestre de la marine américaine ; après le conflit, il se produit occasionnellement avec l'Orchestre symphonique de la N.B.C. À partir de 1961, il devient une figure majeure du festival de musique de Marlboro, dans le Vermont. C'est à l'occasion de cette manifestation que naît trois ans plus tard le Quatuor Guarneri. Outre sa carrière d'instrumentiste, David Soyer se consacre à l'enseignement, au Curtis Institute of Music de Philadelphie, à la Juilliard School de New York et à la Manhattan School of Music. Il quitte en 2001 le Quatuor Guarneri, où il est remplacé par Peter Wiley, ancien membre du Beaux Arts Trio. Huit ans plus tard, en mai 2009, au Metropolitan Museum of Art de New York, il se joint au Quatuor Guarneri pour un dernier concert de l'ensemble, qui interprète le Quintette à cordes en ut majeur de Schubert. Le Quatuor Guarneri se dissout en 2009. David Soyer meurt le 25 février 2010, à New York.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SOYER DAVID - (1923-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/david-soyer/