DAPHNIE ou PUCE D'EAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit crustacé d'eau douce de quelques millimètres, dont le corps est recouvert d'une carapace bivalve et qui constitue une source d'alimentation pour de nombreux poissons.

Embranchement : Arthropodes ; sous-embranchement : Antennates ; super-classe : Crustacés ; classe : Branchiopodes ; sous-classe : Diplostracés ; ordre : Cladocères.

Daphnie

Vidéo : Daphnie

Les daphnies sont de petits crustacés d'eau douce de quelques millimètres de longueur. Elles se reproduisent avec une telle rapidité qu'elles pourraient vite remplir un étang si elles ne constituaient pas la base alimentaire d'un grand nombre d'animaux. Ces daphnies, aux couleurs vives, sont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Cladocères représentent près de la moitié des Branchiopodes et incluent des espèces communes à large répartition géographique telles que les daphnies (Daphnia sp.), couramment appelées puces d'eau du fait de leur nage saccadée. Ces dernières présentent une carapace bivalve qui enveloppe leur corps à l'exception de la partie céphalique qui peut se terminer par une épine. Le thorax porte cinq paires d'appendices. À son extrémité se situe le post-abdomen, orienté ventralement et vers l'avant, qui est muni de griffes et d'épines servant au nettoyage de la carapace. Les yeux composés des daphnies sont originaux car ils restent fusionnés en un seul œil nauplien médian qui peut s'orienter grâce à des muscles.

Puces d'eau

Photographie : Puces d'eau

Les daphnies, ou puces d'eau (Daphnia), sont des crustacés appartenant à l'ordre des Cladocères. Leur corps, à l'exception de leur tête, est enfermé dans une carapace d'apparence bivalve. Ces animaux se déplacent grâce aux battements de leurs antennes . On distingue les œufs qui sont... 

Crédits : Laguna Design/ Oxford Scientific / Getty Images

Afficher

Les puces d'eau se propulsent au moyen de leur seconde paire d'antennes particulièrement développées et puissantes qui exécutent un mouvement vertical saccadé. Le battement vers le bas projette l'animal vers le haut, puis il se laisse couler doucement, les antennes faisant alors office de parachute. De petites expansions plumeuses, situées à l'extrémité du post-abdomen, agissent comme des stabilisateurs. En effet, en leur absence, les daphnies tournent en rond et sur le dos.

Les daphnies se nourrissent de petites particules (régime microphage) qu'elles collectent à l'aide de leurs appendices thoraciques filtrants et porteurs de peignes. Ces particules sont alors transférées dans un canal nourricier par des gnathobases (petites expansions servant à dilacérer la nourriture) situées à la base de ces appendices. L'efficacité du système de capture des daphnies est telle que certaines espèces sont capables de se développer avec un régime composé uniquement de bactéries.

La reproduction des daphnies est essentiellement parthénogénétique, mais elle peut devenir sexuée dans certaines conditions. Les femelles d'origine parthénogénétique peuvent se succéder pendant plusieurs générations, chaque femelle pouvant produire plusieurs séries d'œufs sans être fécondée. Ces œufs, nombreux, sont retenus dans la cavité incubatrice située dorsalement sous la carapace. Le développement est direct (pas de larves intermédiaires) et les jeunes (uniquement des femelles) sont libérés par une flexion du post-abdomen. La femelle subit alors une mue puis émet de nouveaux œufs. Certaines conditions, telles qu'un changement de la température de l'eau, une diminution de la nourriture ou une surpopulation, induisent l'apparition de mâles et la production d'œufs fécondés. Ces œufs, au nombre de deux par femelle – soit un par ovaire – ont une taille plus importante. Les parois de la chambre incubatrice sont modifiées pour former une capsule protectrice des œufs appelée éphippie. Libérés lors de la mue suivante, les œufs peuvent ainsi résister à la sécheresse, à la congélation ou même au passage dans l'estomac d'un poisson, d'un oiseau ou d'un mammifère, assurant ainsi la pérennité de l'espèce en conditions difficiles et un remarquable pouvoir de dispersion.

Une autre caractéristique de certaines espèces de daphnies est le changement progressif de la tête qui passe d'une forme arrondie à une forme allongée en casque entre le printemps et le milieu de l'été et retrouve son allure normale après cette période. Cette modification de morphologie, ou cyclomorphose, est inexpliquée, mais elle semble réduire, chez certaines espèces, l'impact de la prédation en modifiant la taille des individus.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Daphnie

Daphnie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Puces d'eau

Puces d'eau
Crédits : Laguna Design/ Oxford Scientific / Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître de conférences H.D.R., université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Autres références

«  DAPHNIE ou PUCE D'EAU  » est également traité dans :

BRANCHIOPODES

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 1 669 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Cladocères »  : […] Très proches des Conchostracés, les Cladocères ont un nombre réduit de somites et de paires de pattes (4 à 6 paires), et leur carapace, parfois très réduite, ne recouvre pas la tête. De petite taille en général, certains n'atteignent que quelques dixièmes de millimètre ( Chydorus ), tandis que d'autres dépassent le centimètre ( Leptodora ). Leurs yeux sont sessiles et ils nagent par saccades grâce […] Lire la suite

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 672 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Si, chez les crustacés, les sexes sont en général séparés, des conditions de vie spéciales ont, dans certains groupes, entraîné l'hermaphrodisme. C'est le cas pour la majorité des cirripèdes, animaux fixés, chez lesquels testicules et ovaires sont fonctionnels simultanément, alors que l'hermaphrodisme est successif, surtout protandrique, chez plusieurs genres d'isopodes parasites et chez diverses […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Yves TOULLEC, « DAPHNIE ou PUCE D'EAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/daphnie-puce-d-eau/