GUIMARD CYRILLE (1947- )

Héros malheureux du Tour de France 1972, puisqu'il est contraint à l'abandon deux jours avant l'arrivée, après avoir tenu la dragée haute à Eddy Merckx, le coureur cycliste français Cyrille Guimard, devenu directeur sportif, donne une nouvelle dimension à cette profession. Avec lui, le directeur sportif n'est plus le simple suiveur de son champion, mais devient le véritable patron de l'équipe, qui établit le calendrier, élabore la stratégie, et se montre attentif à tous les aspects de l'évolution technologique. Sous sa houlette, Lucien Van Impe (1976, Gitane-Campagnolo), Bernard Hinault (1978, 1979, Renault-Gitane-Campagnolo, 1981, 1982, Renault-Elf-Gitane) et Laurent Fignon (1983 et 1984, Renault-Elf-Gitane) remporteront le Tour de France.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GUIMARD CYRILLE (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrille-guimard/