COUPOLE DU ROCHER, Jérusalem

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Coupole du Rocher (Qubbat al-Sakhra) domine l'espace sacré de l'esplanade du temple de Salomon à Jérusalem. Le temple était détruit depuis six siècles lorsque le calife Abd al-Malik fit édifier, en 691, la Coupole du Rocher qui est le plus ancien monument islamique conservé.

L'édifice, de plan octogonal, se compose d'une salle à coupole centrale et d'un double déambulatoire ; l'harmonie des proportions résulte de correspondances subtiles, entre la longueur des côtés de l'octogone, la hauteur de la partie centrale et le diamètre de la coupole (un peu plus de 20 mètres). La double coque en bois de la coupole, qui peut résister aux secousses telluriques grâce à sa flexibilité, est un chef-d'œuvre de charpenterie. Les murs, en pierre, furent revêtus de mosaïques en pâte de verre, elles-mêmes remplacées au xvie siècle par des céramiques polychromes.

L'édifice associe le prestige d'un espace sacré ancestral (le rocher) à un savoir-faire architectural hérité de Byzance et à un décor épigraphique proprement arabo-musulman. Sa signification traditionnelle (comme point de départ du voyage nocturne du Prophète vers le ciel) est postérieure à sa construction ; à l'origine elle devait symboliser la gloire de la dynastie omeyyade et, par le choix de son emplacement, la victoire de l'islam sur le judaïsme et sur le christianisme ; elle est aujourd'hui l'expression visuelle d'un islam qui se comprend comme héritier des prestigieuses traditions religieuses et artistiques du Proche-Orient.

—  Marianne BARRUCAND

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art et d'archéologie islamiques à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Marianne BARRUCAND, « COUPOLE DU ROCHER, Jérusalem », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coupole-du-rocher/